Le forum officiel de SoleilRouge

Bienvenue sur le forum officiel du jeu.
 
Revenir au jeuRevenir au jeu  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Chroniques Miyobu

Aller en bas 
AuteurMessage
Syracien
Daimyo
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 33
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Chroniques Miyobu   Ven 15 Fév - 0:53

Chroniques Miyobu

Koichi


« Viens ! »
La voix se faisait plus insistante, plus impérative.
« Viens à nous ! Sers-nous ! »
Encore cette voix, qui lui martèle la tête, qui lui broie les méninges, qui essayent d’anéantir tout forme de volonté, d’obscurcir ses pensées.
Koichi se redressa. Non, il ne cèderait pas, n’a-t-il pas déjà un maître, après tout ? Ne sert-il donc pas le clan Kuma ? Comment pourrait-il servir un autre ?
Lentement, il pose sa main sur la poignée de son sabre, le contact le rassure.

Sa tête cesse de le tourmenter, la voix a disparut. Soudain, il s’affaisse. Depuis des jours se livre un combat intérieur, et Koichi vient de réaliser qu’il ne pourrait vaincre, qu’il ne fait que repousser l’échéance. Il avait espéré y échapper en sortant des terres maudites du sud, il avait précédé son groupe avec cet espoir. Mais chaque fois qu’il avait dessus, ce n’était que quelques heures de répit qui lui était accordé, avant que ne revienne à l’assaut la puissance corruptrice, utilisant chaque fois un ton différent, exploitant chaque faiblesse de son âme. Il n’avait plus même le contrôle entier de son corps. S’il peut encore marcher, se défendre, toute volonté l’abandonne lorsqu’il tente de se jeter sur sa lame.

Quelques jours auparavant, sentant que son âme succombait dangereusement à la corruption de l’Ombre, il avait demandé la permission de se faire seppuku. Cela lui avait été refusé par son shuno, qui jugeait qu’il pourrait s’en sortir en allant se purifier au Temple des Quatre Vents.

Destin cruel, une décision devant lui permettre de survivre pour servir son clan le condamnera à une fin atroce et déshonorante, car il sait que son corps rejoindra les hordes de l’ennemi pour combattre ses frères. Pourtant, il n’en veut pas à Kuma Soeki, son shuno. Comment aurait-il pu se douter que Koichi ait été contaminé à ce point, alors qu’au fond de son cœur, lui-même avait encore une lueur d’espoir ? Il eut une pensée pour Kuma Okotoko, qui l’avait suivi dans sa demande de seppuku, lui-même se sentant fortement envahit. Aura-t-il réussi à garder le contrôle ? Connait-il lui aussi une fin aussi misérable que la sienne ?

Ses pensées se tournent vers sa famille et son clan, auquel il faillit en ce moment même en ne pouvant repousser l’Ombre. Sa femme, Ayumi, ses fils, Takezo et Jiro, auquel il ne pourra pas assister au genpuku. Quel bonne idée il avait eu d’anticiper une mort soudaine et d'acheter par avance les lames qui leurs seront offertes. Mais à ce moment là, il n’aurait jamais imaginé qu’il finirait ainsi. Chisato, sa fille, qui n’aura sans doute aucun souvenir du visage de son père. Il a également une pensée pour Nobunaga et Tetsuo, ses jeunes frères qui l’admiraient tant. Quel exemple donne-t-il en ce moment. Ses frères de clans, avec qui il se mesurait lors de long entrainement, compensant une adresse moindre par une force quasi inégalée dans le clan. Ses frères tombés lors de la bataille à Kyuden Yachu, où moult combattants avait péri sous les griffes du terrible Oni-Ryu, y compris son daimyo, Kaneda-sama, son karo, Kohe-sama, mais aussi Kenshiro-sama, le maître d’arme, qui avait accepté de sacrifier sa vie, même pire, de se mettre au ban de l’Empire, pour sauver la situation. Pourquoi n’avait-il pas péri à ce moment, lorsque l’Oni-Ryu le mettait à terre avec de terribles blessures. Pourquoi avait-il survécu tant et tant, défiant la mort de nombreuses fois, pour finir ainsi.

Une larme coule sur sa joue. Il n’a aucune crainte de la mort, il a été élevé en samouraï, de la famille Miyobu. Il a servi six ans le clan comme senku, et il ne verra pas la réhabilitation de sa famille avec la nomination prochaine de son frère cadet comme bushi. Cette larme, elle incarne tous son désespoir et sa rage de ne pas pouvoir mourir honorablement, de voir sa volonté fléchir sous l’assaut de l’Ombre, de devenir une créature semblable à celles qu’il a combattu maintes et maintes fois.

Cette larme qui coule, c’est son âme qui crie, c’est son esprit qui fuit son corps maudit.

Sa dernière vision est celle d’un ashigeru qui s’approche de lui, une démarche plaintive, presque automatique. Okotoko n’a pas eu plus de chance que lui, semblerait-il.

La larme tombe au sol pour être absorbée par une terre avide d’humidité, fuyant un corps désormais vide d’émotion et de volonté, un corps mort, mais animé. Un corps corrompu.
Revenir en haut Aller en bas
Syracien
Daimyo
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 33
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Chroniques Miyobu   Mar 22 Déc - 18:28

Chroniques Miyobu

Toguro (I)


Aujourd’hui se tiennent les funérailles de mon père, ainsi que celles de tous les samurais tombés il y a deux jours devant notre Kyuden, lorsque fut repoussé l’assaut mené par Hi no Oni. J’ai treize ans. Je peux apercevoir ma mère, ou plutôt ma tante. C’est la première fois que je la vois depuis des années, depuis que son frère, Kuma Jiro, m’a adopté.

Je n’ai jamais vraiment connu mon père. Je l’ai côtoyé depuis mes cinq ans, il m’a éduqué, m’a inculqué le sens du devoir, le dévouement à notre clan, m’a entrainé à l’utilisation du sabre, mais je ne l’ai jamais connu. Je n’ai jamais reçu d’affection de sa part, seulement une éducation stricte et rigoureuse. Il ne m’a jamais aimé, je n’étais à ses yeux que son héritier, et non son fils. Je ne l’ai jamais aimé en retour.

Jamais il ne m’a parlé de lui, ou même de notre famille. Le peu que j’en sais, c’est ma mère qui me l’a dit avant mon adoption, et elle-même ne savait pas grand-chose. Mon grand père, Kuma Koichi, a disparut lors d’une mission en terre des Ombres. Peu de temps après, Yume no Oni et Yugi Tomasu, à la tête d’une horde innombrable, s’emparent de Kyuden Kuma, tuant la plupart de ses défenseurs, dont Kuma Nobunaga, mon grand oncle. Le dernier survivant de la fratrie, Kuma Tetsuo, parviendra à emmener ma grand-mère et ses enfants jusqu’à Shiro Kuma, mais disparaitra rapidement, sans que personne ne sache où. Ma grand-mère ne survécut pas longtemps, laissant l’aîné, Kuma Takezo prendre la charge de la famille. Chose qu’il fit à merveille, jusqu’à sa mort à la bataille de Kyuden Kitsune, où fut vaincu l’armée menée par Yugi Tomasu. Mon père venait de passer son gempukku. La première chose qu’il fit, c’est de marier sa sœur, ma mère. Je naquis peu après.

Lui-même ne prit jamais épouse, je ne sus jamais pour quelle raison. Une fois nommé shuno par le daimyo et Shogun, Kumatsune Fusanori, le fossé qui nous écartait s’est encore agrandi. Je le savais beaucoup plus proche des autres samurais du clan qu’il ne le serait jamais de moi.

Je suis rapidement tiré hors de mes pensées. Kumatsune Fusanori prononce quelques mots sur ceux tombés lors de la bataille. Si sa voix ne trahit aucune émotion, son visage semble fatigué, profondément las. La mort de Kumatsune Eo, son assassinat semble avoir brisé quelque chose en lui. Mais son discours me remplit de fierté. Mon père est mort en brave, en Kuma. Encerclé par une douzaine de shikomes et bakemonos, il a combattu jusqu’à son dernier souffle, sans jamais cessé de hurler sa haine de l’Ombre.

Mon père ne m’a jamais aimé, je ne lui ai porté aucune affection en retour. Mais je l’ai toujours admiré et respecté, et je sais que je suivrais la voie qu’il a tracé pour moi, car c’est la meilleure façon pour servir notre clan.
Revenir en haut Aller en bas
 
Chroniques Miyobu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Skalpel"Chroniques de la guerre civile" New album
» Chroniques d'Outre-Tombes (zine, #3 bientôt dispo)
» Psi Factor, chroniques de l'étrange
» [Chronique] Lonewolf "The Dark Crusade"
» Oceansize - Self Preserved While The Bodies Float Up

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel de SoleilRouge :: LES FORUMS GENERAUX :: LES CHRONIQUES-
Sauter vers: