Le forum officiel de SoleilRouge

Bienvenue sur le forum officiel du jeu.
 
Revenir au jeuRevenir au jeu  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 mort

Aller en bas 
AuteurMessage
yuzu
Heimin
avatar

Nombre de messages : 3
Age : 32
Date d'inscription : 15/02/2008

MessageSujet: mort   Mer 3 Nov - 17:38

partie 1 : gempukku


Le clan est en effervescence... l'heure approche...
Le temps me manque avant le grand départ...
Qu'à cela ne tienne... Je sais ce que j'ai à faire.
Je viens de passer mon gempukku et déjà je vais mourir...

Je regarde le maître qui vient de me dire que j'avais réussi, que j'étais désormais un samouraï... s'il savait l'erreur qu'il vient de commettre... Je ne suis pas un samouraï, mon sang est souillé.
Je baisse les yeux et me remet en marche, sans plus un regard derrière. Pourtant je sais qu'elle est là, son regard braqué sur moi, sans doute noyé sous les larmes qu'elle n'a pas su retenir... ma mère...
Elle est fière, je le sais, d'avoir porté dans son ventre un défenseur du kyuden...
Un destin inattendu pour une heimin pour elle.
Un destin qui s'achève ici... à présent nos classes nous séparent, plus jamais je ne l'appellerai « mère »...

Je sors du dojo sans prendre la peine de refermer la porte derrière moi. Je sais que d'autres s'en chargeront. J'avance et c'est tout.
Mes pieds me portent, presque malgré moi, faisant fi de cette douleur qui me broie le cœur.
Je ravale mes larmes avant même qu'elles naissent... les samouraïs ne pleurent pas... jamais.

Je lève les yeux sur l'édifice imposant du palais, marquant une pause, le temps que se calment les battements désordonnés de mon cœur. Je regarde cette bâtisse, faite par nos ancêtres pour leurs descendants... combien de temps encore tiendra-t-elle fièrement debout, la demeure du corbeau ?

Une respiration et, résolue, je passe les portes. Je franchis une nouvelle étape de ma vie.

À l'intérieur, l'atmosphère est chaleureuse, il y a quelques personnes, huit karasu d'âges divers. Parmi eux, IL est là.
Mon regard croise le sien.
Juste une fraction de seconde.
Je repends ma marche aussitôt, sans avoir eu conscience d'avoir marqué une hésitation.
J'avance parmi mes pairs, saluant chacun au passage, de manière peut-être maladroite, mais en suivant l'étiquette qu'on m'a imposée.

Enfin, je suis devant LUI.
Les yeux au sol, je n'ose le regarder à nouveau.
Comme beaucoup d'autres avant moi, je m'incline humblement, tombant plus à genoux qu'autre chose. Le front dans la poussière, je le salue et prononce les paroles rituelles.

« Kagehisa-sama, moi, Karasu Seiko, je me présente devant vous et devant le clan en tant que samourai du clan du corbeau.
Mon gempukku passé, je souhaite mettre mon katana à votre service. »
Revenir en haut Aller en bas
yuzu
Heimin
avatar

Nombre de messages : 3
Age : 32
Date d'inscription : 15/02/2008

MessageSujet: Re: mort   Ven 5 Nov - 16:39

partie 2 : ma voie


Un silence accueille mes paroles, aussi glacé que le sentiment qui m'étreint dans le secret de mon âme.
Je reste à fixer le sol, attendant une réponse qui ne tarde pas.
Dans un bruissement de tissus, le daimyo karasu se tend dans ma direction.
Est-ce qu'IL m'observe comme je n'ai jamais osé le faire ?

"Je te souhaite la bienvenue au sein de Karasu, Seiko-san.
Les temps étant plus troublés que jamais, chacun de nous se trouve face à un choix que je me dois de t'exposer, malgré ta jeunesse.
Deux expéditions sont en cours de préparation : l'une visant à traverser la Terre des Ombres afin de mettre fin à cette abomination, l'autre à mener des négociations avec les représentants des autres clan à Kyuden Saru pour décider de l'avenir de l'Empire dans le cas où la première expédition serait un succès.
Comme tous, bien que tu nous rejoignes à peine, tu te dois de choisir entre l'une et l'autre de ces alternatives dès maintenant
."

Ma jeunesse ? Elle n'a jamais existé... On m'en a privé... IL m'en a privé lorsqu'IL a choisit pour moi la voie des samouraïs...
Sous le masque des mèches de mes cheveux, aussi noirs que l'étaient les siens à une époque pas si lointaine, je me recompose un visage, avant de relever la tête.
Juste légèrement, histoire que notre ressemblance ne saute pas aux yeux. Le secret doit être gardé.
C'est à ce moment que Kagehisa-sama m'entoure de sa brume bienfaitrice.
Il s'en entoure lui-même.
Je me sens mieux... Plus à l'aise.

Les gens se détournent d'ailleurs de nous, reprenant leurs conversations. J'entends mentionner des histoires de sabre...
Mes doigts effleurent la tsuba du mien, discrètement, comme pour que mon katana me donne quelques forces supplémentaires.

Je me relève alors et me recule avec respect.
Je fixe mon regard dans le SIEN, si semblable au mien.

"Je suis bushi, les négociations ne sont pas mon fort. Bien que mon niveau en kenjutsu ne soit pas extraordinaire, ma place est sur le champ de bataille. J'irai combattre."

Ma voix n'a pas tremblé, j'en suis rassurée.
Notre seigneur me répond presqu'aussitôt. Lui aussi me regard droit dans les yeux, imperturbable.

"Il en sera donc ainsi, Seiko-san.
Et il vaudrait donc mieux que tu ailles t'entraîner sans plus tarder en ce cas.
Une dernière chose toutefois : penses-tu que, d'ici le départ du Kyuden qui se fera aux alentours du 24 de ce mois, tu auras le temps de t'entraîner assez que pour porter des protections supplémentaires, en osier, et les supporter malgré l'influence de la terre des Ombres?
"

Je suis à deux doigts d'éclater de rire, un rire nerveux et imbécile. Mais je me reprends alors qu'il m'en donne l'occasion en répondant à d'autres.
Notamment à Akatsuki-sama, l'un de nos shuno. Je le salue au passage avant de répondre.

"Je vous remercie de votre attention, Kagehisa-sama, mais je doute pouvoir supporter une protection supplémentaire. Je vais déjà travailler mon art de la guerre suffisamment que pour porter le gusoku qui m'a été offert.
Sur ce, veuillez m'excuser, je vais selon vos recommandations, aller m'entrainer.
"

Je m'incline et recule, pas à pas, jusqu'à ce que je sente le vent effleurer mon dos. J'ai atteint les portes.
Je salue l'ensemble des samouraïs présents et m'éclipse.
En partant je laisse échapper malgré un soupir que nul ne perçoit. Étonnant.
Revenir en haut Aller en bas
 
mort
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mort d'Hyacinthe engendrant la jacinthe.
» Philippe khorsan est mort
» Un génie méconnu mort à 26 ans: Gideon Klein (1919-1945)
» [WDW] 2 monorails se percutent - 1 mort
» mort du dernier héros

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel de SoleilRouge :: LES FORUMS GENERAUX :: LES CHRONIQUES-
Sauter vers: