Le forum officiel de SoleilRouge

Bienvenue sur le forum officiel du jeu.
 
Revenir au jeuRevenir au jeu  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 L'animation de la mort qui tue

Aller en bas 
AuteurMessage
Blackstaff
Admin
avatar

Nombre de messages : 1774
Age : 37
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: L'animation de la mort qui tue   Mer 1 Sep - 1:01

Le daimyo releva les yeux de son parchemin lorsqu'il entendit le pas lourd et cadencé de sa surbordonnée s'approcher. Comme à son habitude et malgré les années de service qui s'accumulaient sur son tableau de service, elle restait la meilleure. Sa silhouette athlétique restait ferme et son allure plus décidée que jamais. Il s'autorisa un sourire qui se voulait chaleureux mais n'ayant lui-même jamais été un grand expert en communication entre être humain, il se demanda si son objectif était atteint. Difficile à dire, vu que ça n'avait pas la moindre chance de la faire sortir de sa réserve. << Alors les rumeurs étaient vraies ?

- Oui, Toguro-sama. C'est bien Suzanoo-Wu qui m'est apparu au dojo lors de la séance d'entrainement matinale des bleus. D'après Gureta-sama, c'était une image spectrale ou quelque chose comme ça, une sorte de version améliorée du kido de commnication, quoique visiblement improvisée.

- Oui j'ai déjà entendu ces théories. Les kamis auraient un rapport différent de nous à la géomancie. Nous nous contenterions de ressortir des vers appris par coeur tandis qu'eux improvise leur poésie à chaque fois qu'ils en ont envie. A vrai dire, on s'en fout pas mal. Ce que je veux savoir, c'est en quoi tout ce cirque peut nous aider.>>

Toguro perçut immédiatement le changement d'attitude de son senseï. Dès qu'on parlait du kami des tempêtes, elle devenait plus rétive, plus rebelle. Il avait su réveiller en elle tout ce qu'il y avait de sauvage, tout ce qu'elle dominait à force de volonté depuis l'enfance. Tout ce qui faisait d'elle aujourd'hui la meilleure guerrière de l'empire. Il eut un geste apaisant à son égard.

<< Pas d'offense Iraki-senseï. Pas d'offense. Mais avoue qu'à chaque fois qu'il est venu ici, il a créé des problèmes. Maintenant qu'il est aux mains de l'ennemi, comment ne pas considérer une communication émanant de lui avec suspicion ?

- Tu oublies un peu vite qu'il a sauvé le clan lors de la dernière attaque surprise du Hi no Oni. Il s'est tenu aux côtés de nos guerriers et il a combattu avec eux pour préserver nos domaines. Le clan Kuma n'oublie pas ses amis.

- Oui, oui... tu as raison, comme d'habitude, Iraki-senseï. Bon, alors qu'est-ce qu'il voulait nous dire ?

- Une dernière chose, Toguro-sama : que nous devions le tuer. >>

Devant l'air incrédule de son daimyo, le karo du clan Kuma s'expliqua plus précisément.

<< Il y a des années de cela, Suzanoo-Wu m'expliqua qu'il ne comptait pas repartir vivant de nos contrées. Qu'il était venu pour y mourir et ainsi expier les fautes de son peuple. Qu'il avait tout prévu pour ça et qu'au moment de sa mort, ses ennemis auraient une sacré surprise. Que l'explosion devrait pouvoir se voir de loin, et que même depuis les navires qu'il voulait nous construire, nous en serions témoins. Il m'a rappelé cela ce matin et a ajouté que s'il cédait à la corruption, si l'Ennemi parvenait à vaincre sa volonté, alors il deviendrait un monstre si puissant que toutes nos forces n'en viendraient pas à bout. qu'il ferait naître un raz de marée d'une telle ampleur qu'il engloutira tout l'Empire...

- Je vois. Du coup, notre seule option semble assez évidente.

- Je le crois aussi, Toguro-sama.

- A-t-il indiqué combien de temps il pensait pouvoir tenir avant de céder ?

- Il a estimé qu'il tiendrait trois lunes mais il a toujours été très vantard. Tablons sur deux.

- Je suis d'accord. Le dernier problème, c'est l'itinéraire. Aucun éclaireur n'a jamais pu se rendre assez loin pour trouver le chemin menant à kyuden Yugi. A-t-il donné quelques indications sur le chemin qu'il faut emprunter ?

- Oui. il a dit de passer par els montagnes et le sanctuaire des Ours, parce que c'était le chemin le moins surveillé. Mais cela implique de ne pas emmener de troupes. Il a dit de contourner kyuden Kuma et de franchir la plaine de cendres puis de passer au notrd du marais des morts pour entrer dans la forêts des araignées. Il faudra en vaincre le gardien et selon lui, l'unique route passe par son antre mais je le soupçonne d'avoir voulu provoquer un dernier conflit. Nous n'avons pas le choix, quoiqu'il en soit.

- Tout est réglé alors. Les messagers sont prêts à partir ?

- Ils sont déjà en route, Toguro-sama. >>

Toguro s'installa plus confortablement dans son auteuil de bois laqué. Il imaginait sans peine la tête que feraient les autres daimyos en apprenant que la seule chance de survie qu'il restait pour l'empire consistait à envoyer l'ensemble de leurs samouraïs dans une incroyable mission-suicide avec une infime chance de succès. Un dernier coup de dés. Quitte ou double. S'ils parvenaient à atteindre leur objectif, ils pourraient bien mettre fin à la guerre et détruire l'Ombre même. S'ils échouaient... L'Empire se retrouverait sans défenses. Il fallait faire preuve à présent de foi et d'audace, croire que ce plan totalement fou avait une quelconque chance de fonctionner parce qu'à la réflexion... Il ne voyait aucun autre moyen de s'en sortir. Gagnants ou perdants, tous les samouraïs participants à cette aventure mourront, qu'ils soient tués par les monstres au service de l'Ennemi, qu'ils finissent par succomber à la corruption ou qu'ils aient le privilège d'être les témoins privilégiés de l'explosion promise... Et pourquoi pas en profiter pour tenter de remettre sur pied l'Empire. Avec tous les manieurs de sabre perdus au fin fond de la Terre des Ombres, les beaux parleurs, diplomates et autres artisans de la paix auraient enfin une occasion de discuter en paix et de faire des projets d'avenir. Toguro doutait sincèrement de leur capacité à trovuer un terraind 'entente mais au fond de lui, il espérait se tromper. Il serait vraiment agréable de ne pas mourir pour rien, en fin de compte...




XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Notes hors Jeu :

Vous l'aurez probablement compris, cette animation comportera deux étapes successives, la première destinée à la préparation et la seconde à l'action proprement dite. La première phase démarre immédiatement (1° septembre) et durera un mois, jusqu'au 1° octobre. Durant cette phase, les clans s'organiseront comme ils voudront et chacun devra surtout faire en sorte d'être prêt pour la seconde phase. C'est pour permettre une meilleure coordination de tout le monde et laisser à chacun le maximum de temps pour se préparer et mettre les affaires de son personnage en ordre que nous avons fait le choix de faire redémarrer chacun des PJs dans la zone de départ de son clan. En effet, la seconde phase démarrera le 1° octobre et nous n'attendrons pas les retardataires. Par contre, je souhaite que pour une fois, chaque PJ puisse choisir librement à quel aspect de la seconde phase il veut participer. La nature même de cette animation la rend obligatoire pour tout le monde aussi voulons-nous que chacun se sente libre de décider lui-même quelle est l'aspect de l'animation qui l'intéresse le plus.

La seconde phase commencera donc le 1° octobre et se terminera le 1° novembre. Les PJs seront divisés en deux groupes distincts qui n'auront plus aucun contact direct l'un avec l'autre (si on excepte certaines options de magie).

Le premier groupe, dit de combat, sera envoyé en mission-suicide à travers la Terre des Ombres avec pour objectif final de trouver Suzanoo-Wu et de le tuer, provoquant un cataclysme dans le repaire de l'Ombre vivante elle-même et, espère-t-on, anéantissant l'nsemble des ennemis de l'Empie en une seule fois. Un chemin-type est proposé mais chacun est libre de faire comme il le sent et de passer par où il veut. Vous vous regrouperez et marcherez tous ensemble ou bien vous vous organiserez en groupes autonomes réunis par affinités afin d'éviter les conflits internes qui ne manqueront pas d'éclater dans un groupe plus nombreux. C'est à votre entière discrétion. La seule condition est que tous les PJs voulant participer à l'aspect combat de l'animation soient rassemblés sur la place d'arme de shiro Kuma le 1° octobre. L'animation sera considérée comme réussie si un samouraï, quelqu'il soit, parvient avant le 1° novembre à atteindre Suzanoo-Wu et à l'achever (1 PA). Mais ce sera probablement plus facile à dire qu'à faire. Si l'animation est une réussite, un terrible cataclysme ravagera la Terre des Ombre et l'empire, en changeant pour toujours la géographie. Si l'animation est un échec, alors suzanoo-Wu sera corrompu et deviendra Keimetsu no Oni. Il lèvera alors un gigantesque raz de marée qui anéantira l'empire. Ce sera alors la fin définitive du jeu et Soleil Rouge sera fermé.

Pendant ce temps-là, tous les PJs voulant participer à l'aspect social de l'animation se rassembleront à kyuden Saru avant le 1° octobre, date à laquelle les portes seront closes et le resteront. Pourquoi kyuden Saru ? Parce que c'est un endroit isolé, très éloigné de kyuden Yugi et en hauteur, ce qui lui donne un maximum de chances de rester entier si le cataclysme sensé être déclenché à kyuden Yugi se répercute sur le reste de l'île comme c'est plus que probable. Leur tâche ne sera pas plus aisée que celle des combattants puisqu'on va leur demander, apothéose du rôle social, de redéfinir un système social et politique cohérent pour l'empire. Le système des clans sera jeté à bas et 4 grands habatsus (des coaliations ou super clans, Kumatsune en étant un bon exemple) devront être créés. Quel sera leur nom et dans quel kyuden seront-ils installés ? Quel sera le nouveau nom de ces kyuden forcément rebâtis après le cataclysme ? Quelles lignées composeront chaque habatsu et quelles valeurs les animeront ? Voila les réponses auxquels les PJs du volet social devront trouver des réponses. S'ils n'y parviennent pas, c'est que les dissensions internes à l'empire sont irrémédiables et que la civilisation du Soleil Rouge finira inmanquablement par s'auto-détruire. Ce sera alors la fin définitive du et Soleil Rouge sera fermé.

A la fin de l'animation (si les deux parties de l'animation sont un succès), un énorme Time Drop de 70 ans au moins aura lieu. Les personnages sociaux ne pourront donc pas voir non plus l'éventuelle version 1.5 du jeu. Leur permettre d'y jouer et d'en assumer la direction après la mort de tous les combattants n'aurait pas été très correct ni équitable. Les PJs pourront néanmoins profiter de ce mois de négociations (tout comme du mois de préparation) pour faire évoluer leur roleplay, se marier etc s'ils en ont envie, afin de clore leur évolution de perso. Si les deux aspects de l'animation sont une réussite, le jeu continuera sur de nouvelles bases : désormais les nouveaux persos créés le seront au sein d'un habatsu mais leur ambition devra être de le quitter un jour où l'autre pour fonder un clan ou rejoindre un clan déjà fondé. En effet, il faudra reprendre le contrôle des terres abandonnées depuis le cataclysme.
Revenir en haut Aller en bas
http://soleilrouge.forum2jeux.com
 
L'animation de la mort qui tue
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Besoin d'aide: Animation japonnaise et musique classique
» La mort d'Hyacinthe engendrant la jacinthe.
» Les déclarations d'Alberto Alvarez sur les derniers instants de Michael Jackson (mis à jour)
» Philippe khorsan est mort
» Un génie méconnu mort à 26 ans: Gideon Klein (1919-1945)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel de SoleilRouge :: LES FORUMS GENERAUX :: ANNONCES & STORYLINE-
Sauter vers: