Le forum officiel de SoleilRouge

Bienvenue sur le forum officiel du jeu.
 
Revenir au jeuRevenir au jeu  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Magie des Ancêtres

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Lumina
Kami du Flood
avatar

Nombre de messages : 864
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Magie des Ancêtres   Sam 12 Déc - 22:50

Yatagarasu Soyokaze

Pareille à son élément, douce comme la brise ou destructrice comme la tempête, elle était fusui de l'air.

Elle fit partie du groupe de samourai qui enquêtait sur les disparitions d'enfants en terres Torayama. Faisant appel à la magie de l'air, elle eut une vision qui guida le groupe de samourai jusqu'à la tombe de Seigikami. C'est lui qui leur appris ensuite que Yugi Sakiko était derrière ces disparitions.

Lors de l'affrontement contre la mahotsukai, alors que Yugi Sakiko était protégée par les spectres qu'elle avait invoquée, c'est l'action commune de Soyokaze et Kitsune Kanna qui permit de tuer la sorcière.
Lorsque celle-ci revint à la vie grâce à sa magie maudite, Soyokaze n'hésita pas à sacrifier jusqu'à ses dernières forces afin d'oeuvrer à la destruction du pentacle, motivée tant par sa compassion envers les enfants sacrifiés que par sa colère envers la Yurei. C'est ce sacrifice qui permit à la coalition de héros de remporter finalement la victoire, lorsque Yatagarasu Kazan acheva de détruire le pentacle.

Responsable de la mort d'un samourai de son clan qu'elle blessa mortellement de sa magie alors qu'elle voulait le soigner, elle partit méditer de long mois en terres Saru afin de racheter sa faute. Une légende raconte qu'alors, un marché lui fut proposé : donner sa vie afin de réparer son erreur et que celui qu'elle avait tué puisse reprendre la sienne. Elle aurait accepté, faisant la preuve d'un esprit de sacrifice hors du commun et d'un sens des responsabilités puissant, et c'est sa victime involontaire qui aurait refusé, faisant le choix de laisser vivre la fusui afin qu'elle continue à servir son clan.

Elle épousa Yatagarasu Kazan, vainqueur du tournoi de l'aurore.

Lors de la bataille de Kyuden Torayama, elle fit preuve d'une abnégation hors du commun en prodigant ses soins à Yatagarasu Takara, malgré les coups que lui portait son adversaire, se souciant jusqu'au bout de la santé des siens avant la sienne propre. Seule la mort put lui faire cesser son oeuvre.

Toujours présente pour les siens, à veiller sur leur santé et à les conseiller, elle fut une fusui d'une grande bienveillance. Elle resta jusqu'au bout fidèle à son clan et au Shogun, en des temps troublés ou d'autres virent leur loyauté partagée.
Revenir en haut Aller en bas
Lumina
Kami du Flood
avatar

Nombre de messages : 864
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Magie des Ancêtres   Sam 12 Déc - 23:20

Yachu Shinsai

Membre du clan Yachu refondé sur l'ordre de l'Empereur, elle était fille de Yatagarasu Soyokaze et de Yatagarasu Kazan.

Elle se montrait volontaire et déterminée, dévouée à son clan.
Suite à la mort de Yachu Kan et à la nomination de Kyoujin comme Daimyo du clan, elle l'épousa en présence de l'Empereur, noces plus connues sous le nom des noces de sang puisque l'Empereur mourut assassiné en cette occasion.
En dépit de cela, elle organisa de nombreux mariages par la suite, assistant son époux lorsqu'il célébra l'union d'Harada et de Takara.

Dame de clan, son époux lui avait donné un rang égal au sien. C'est elle qui s'occupait du Kyuden en ses absences.

Si elle savait être douce et aimable au quotidien, il en allait autrement lors des combats ou elle déchainait sa colère, en particulier lorsque les membres de son clan tombaient. Au sortir d'une bataille pour la reprise de Shiro Keikai qui vit chuter son époux, ivre de fureur, elle terrassa un puissant Oni Ryu à l'aide de sa magie.

Elle n'était pas dépourvue de courage. On dit qu'au cours d'un des plus importants combat face à l'Ombre que son clan dû mener, elle n'hésita pas à faire face au terrible Ryu No Oni, et refusa de fuir lorsqu'il lui en offrit la possibilité.

Dévouée à son daimyo et époux, elle alla jusqu'à le suivre dans la mort en faisant seppuku lorsqu'il perdit la vie dans les affrontements contre l'Ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Buburak
Hatamoto


Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Magie des Ancêtres   Dim 13 Déc - 20:35

Torayama Jubei/Torayama Dosan

Ces deux samurais passèrent le rituel de Gempukku au même moment, et pour cause, ils étaient frère jumeaux. Gigantesques montagnes de muscle, on raconte que chacun d’entre eux était capable de briser un rocher à main nues. Les inséparables jumeaux servirent Torayama Mitsuoto, durant la guerre contre Sakiko no Yurei.

L’histoire de ces deux samurais se complexifia lorsque Jubei fut mortellement blessé durant un raid mené contre les spectres. Dès cet instant, son frère Dosan, qui eut le cœur meurtri par la perte de son alter ego n’eut de cesse d’aller se confronter aux spectres. Il livra à peu près tous les affrontements qui eurent lieu à partir de cet instant.

Face à chaque adversaire il frappait deux fois plus rapidement, et deux fois plus fort que nécessaire. En effet, il devait non seulement frapper pour lui, mais également pour son frère disparu.

Après avoir vaincu un nombre incalculable d’ennemis, Dosan trouva la mort lors de la terrible bataille qui opposa l’armée de Torayama Mitsuoto à celle de Sakiko no Yurei à la suite de la destruction du Temple des Quatre Vents. La légende raconte qu’il fallut qu’un flots d’ennemis le submerge, et qu’après qu’il ait porté plus de coups de sabre qu’il ne fut humainement possible, Sakiko no Yurei fut contrainte d’invoquer la toute puissance du dragon de l’Ombre pour parvenir finalement à le vaincre.

Leurs deux noms furent inscrits cote à cote, dans le hall des Ancêtres, car on prétend que la mort elle même ne fut capable de les séparer véritablement.

Ces deux ancêtres sont parfaitement inséparables, et symbolisent l'indéfectible loyauté entre frères d'armes.
Revenir en haut Aller en bas
Meria
Shogun
avatar

Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Magie des Ancêtres   Lun 14 Déc - 13:33

Seigikami Tsuna

Hitokiri et karo du clan Seigikami.

Ce n’était pas un samouraï très puissant mais faisant parti en tout cas des plus polyvalents. A l’aise aussi bien sur le champ de bataille qu’à la cour, il savait manier tout autant le verbe que le sabre. Il fut connu notamment pour sa victoire lors du Tournoi de l’Automne donné en l’honneur de son daimyo, Seigikami Harada, avec qui d’ailleurs il entretenait de très bonnes relations.

Il participa à de grands évènements mais jamais sur le devant de la scène, toujours dans l’ombre et en second plan. Lors de la libération des Nezumi il fût de ceux qui occupèrent des dizaines bakemonos dans la grotte pour permettre aux samouraïs bénis d’atteindre l’Oni ; lors de la bataille de kyuden Torayama il fût de ceux qui avaient suivi le Shogun Yatagarasu Fujiwara, fidèle à son service envers son daimyo ; puis il fût de ceux qui nettoyèrent les ruines de kyuden Yachu pour qu’elles puissent être purifiée ; enfin il fût de ceux qui firent face à Yugi Tomasu et à son immense armée lors de la bataille de kyuden Kitsune.
Malgré tout il tint l’un des premiers rôles lors du procès pour pratique de la magie noire de sa sœur de clan Seigikami Aya en tant qu’accusateur. C’est suite à sa prestation qu’Harada le jugea digne de succéder à Seigikami Hitomi au poste de karo.

La fin de sa vie fût pleine de symbolique et ponctuée d’un fameux dilemme. Alors qu’il encourageait son daimyo et tout le clan lors de la fusion de clan avec les Karasu, Seigikami Tsuna ne put se résoudre à choisir entre son môn et son daimyo, il choisit donc de se faire seppuku.
Revenir en haut Aller en bas
Thal
Daimyo
avatar

Nombre de messages : 186
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Magie des Ancêtres   Lun 14 Déc - 15:36

Kitsune Eo.

On retient surtout l’incroyable ascension d’une petite courtisane issue d’un petit clan devenue, à force de courtisaneries, épouse d’un daimyo qu’elle transforme en Shogun. On se souvient d’elle comme l’officieuse mais réelle maitresse de l’Empire. On se souvient des rumeurs qui l’accusaient de soutenir l’Ombre, d’avoir des liens avec le Yakuza, d’être ennemie de Nihon.
On se souvient qu’elle était ennemie des Yatagarasu. Que pour préserver sa vie, elle devint très habile au duel. On se souvient de son duel contre Yatagarasu Takara. On se souvient des démélés entre les deux femmes, daimyos et ennemies feutrées quoiqu’implacables. On se souvient qu’elle fut haïe. Qu’elle fut accusée des pires crimes, sans que jamais une preuve puisse être présentée, qu’elle fut toujours innocentée.
On se souvient qu’elle portait des tenues fastueuses, de furisodes ouvragés et couteux. Qu’elle était entourée d’un escadron de jeunes femmes Kitsune que l’on prétendait à tort, perverses, cruelles, sans honneur et sans scrupule.
On se souvient qu’elle a séduit Kuma Fusanori Daimyo de son clan pour l’épouser et fonder le plus puissant clan que l’Empire eut connu : Kumatsune. On se souvient qu’elle fut à l’initiative de l’une des rares dynastie daimyale de l’Empire : ses deux enfants lui succédèrent à la tête de Kitsune.
On se souvient qu’elle savait ce qui se tramait partout dans l’Empire mais on a oublié qu’elle avait mis en place un réseau d’information, qu’elle était la promotrice des fusuis messagères et des sorts de l’air.
On se souvient qu’elle a été trahie par tous les clans sauf Kitsune, qu’elle a été assassinée par son Yojimbo sans honneur….
On oublie souvent qu’elle fut sage Daimyo du clan Kitsune, désignée par Nihon lui-même, banquière de Nihon à chaque fois que celui-ci avait besoin de fonds pour équiper les clans contre l’Ombre. On oublie qu’elle obéit de la manière la plus stricte aux ordres de ce l’Empereur, même quand cela était douloureux pour elle ou son clan. On oublie qu’elle combattit les armes à la main les hordes yugi et oni, que de sa main elle acheva Yume no oni, que de sa voix elle déclama des mots pour décourager ce démon qui faisait trembler une armée, qu’elle a répandu son sang pour purifier des terres corrompues. On oublie qu’elle favorisa de ses richesses la reconstruction de temples. On oublie qu’elle faisait distribuer de l’argent aux villages. Que durant le temps où elle était épouse du Shogun les routes impériales étaient sures. Qu’elle a empêché de sa diplomatie la période des trois shoguns de devenir un épouvantable bain de sang.
On oublie qu’elle fut Nihon No Anji : Juge au nom de Nihon. Qu’elle commandait des armées jusqu’au milieu des batailles pour défendre l’Empire. Que jamais elle n’a conduit une bataille contre un clan impérial.
On oublie que ses actions ont aidé à l’enrichissement de l’Empire tout entier et certes en premier du clan Kitsune.
On oublie, sauf chez les Kitsune, qu’elle fut bonne et qu’elle porta au plus haut le sentiment de solidarité au sein de son clan. Qu’elle encourageait l’amitié, la gentillesse et le plaisir, au même titre que le courage et la recherche de la perfection. Qu’elle aimait les poêtes, les arts floraux, les haikus, la calligraphie et la cérémonie du thé.
On oublie qu’elle fut une mère attentive à l’éducation de ses enfants.
On n’a jamais su, ce qu’elle avait décidé de garder secret.

L’âme d’Eo est apaisée, mais elle est toujours animée. Curieuse, elle s’intéresse à vos faits et gestes et n’arrive pas tout à fait à s’empêcher de chercher à les influencer. C’est un esprit complexe, le solliciter n’induira pas une réponse simple :
- Si vous êtes Kitsune, vous serez béni
- Si vous êtes Karasu, vous serez maudit. Les Karasu autour de vous le seront aussi.
- Si vous êtes courtisan vous serez béni
- Si vous êtes une femme vous serez bénie
- Si vous êtes yojimbos, vous serez maudits (à une exception près, les yojimbos de Eo sont morts très rapidement après la fin de leur mission, en outre le dernier d’entre eux qui l’a trahie et assassinée fait qu’elle n’aime pas les yojimbo). Les Yojimbos autour de vous seront maudits.
- Si vous avez affaire à la justice, vous serez béni
- Si vous avez des dettes financières vous serez béni
- Si vous portez un vêtement d’excellente facture, vous serez béni
- Si vous portez un furisode, vous serez béni
- Si vous portez des vêtements ou armure en mauvais état, vous serez maudit
- Si vous avez une arme dont la puissance est inférieure ou égale à un katana, vous serez béni
- Si vous êtes dans un palais, vous serez béni
- Si vous êtes un marchand vous serez béni
- Si vous portez légitimement Kitsune No Katana vous serez béni. Si vous le portez illégitimement vous serez maudit.
Bien sur ces bénédictions et malédiction sont cumulatives.

La bénédiction de Eo est une aide en matière de charisme, de volonté, d’esquive, de sincérité, en matière de critique ou de glorification, de calligraphie, d’une manière générale de toutes les actions des courtisans, en matière de marchandage, et en duel ai. Eo vous aidera aussi à voir les choses cachées.
La malédiction de Eo est une plus grande difficulté à toutes les attaques et esquive, une plus faible puissance des coups portés….


PS : je sais bien que tout ce que j'ai écrit n'est pas codable, mais c'est ainsi.....
PPS : les mots sont choisis, tout est vrai, j'invite quelqu'un qui penserait le contraire à me contacter, je lui montrerais pourquoi et comment tout ceci est vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Ezian
Daimyo
avatar

Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Magie des Ancêtres   Lun 14 Déc - 17:43

Seigikami Takehiko

Takehiko était un yoriki Seigikami lors de la guerre qui opposa Fujiwara et le ronin Inishin, qui était en réalité Nihon.

Yoriki respecté et dévoué à l'Empire, shuno du clan Seigikami, il s'opposa à son Daimyo Harada lorsqu'il l'informa que le ronin Inishin était le véritable Empereur et que son Daimyo refusa d'écouter l'évidence, préférant soutenir le shogun.

Sa seule erreur fut de ne pas faire seppuku, préférant perdre son nom et son rang, pour pouvoir continuer à servir son Empereur. A partir de ce moment, sa vie n'avait plus de sens, et c'est avec soulagement qu'il mourut à la bataille finale qui opposa l'Empereur et son Shogun, sous les coups de Fusanori, futur Daimyo Kuma.

Takehiko représente l'intégrité et le dévouement au delà de l'honneur. C'est aussi un ancêtre mélancolique, qui sait avoir fait une erreur à la fin de sa vie. Un samouraï ayant Takehiko pour ancêtre devra se montrer honorable en tout point sous peine de s'attirer les foudres de son ancêtre qui lui n'a pas su le rester, par dévouement. Il devra aussi se montrer absoluement loyal et dévoué à ses convictions, au risque de se déshonorer. Autrement dit, il devra marcher sur le fil d'un katana.
Revenir en haut Aller en bas
Ezian
Daimyo
avatar

Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Magie des Ancêtres   Lun 14 Déc - 17:55

Karasu Sayuri

Première Zentsukaï du clan Karasu, Sayuri fut avant son élévation une fusui sympathique, un peu fleur bleue, passionnée par la lutte contre l'Ombre. Retrouvant les notes de Sakiko-no-Yurei dans la bibliothèque Karasu, elle alerta son Daimyo, non sans avoir pris la précaution de les lire, afin de s'informer, évidemment.

Découvrant avec horreur les possibilités, les tentations et le prix à payer de la voie de l'Ombre, c'est à cet instant qu'elle décida de devenir maîtresse du Vide.

Elle ne compta plus les heures d'études et de méditation pour mériter son rang, et fini par l'obtenir, en voyage dans les terres Yachu, combattant la horde au plus près.

Après l'épisode de son accession au rang de Maîtresse du Vide, elle devint plus taciturne, silencieuse et mystérieuse. Sa curiosité avait fondu, son regard et son coeur n'exprimait qu'une détermination inébranlable à vaincre l'ennemi du Vide. Ceux qui la cotoyèrent à cette époque ne doivent pas beaucoup se souvenir du son de sa voix, mais son regard a du les marquer.

Elle mourut avec bravoure sous les coups de Kumatsune Fusanori, revenu corrompu des terres de l'Ombre. Jusqu'au dernier moment, elle exorta ses compagnons au combat, même si celui-ci était désespéré. Sa puissance était déjà grande, mais largement insuffisante face à Fusanori. Un coup du général, elle mis un genou à terre, sans pour autant cesser de déchaîner sa magie sur lui. Des Bakemonos l'assaillir, et elle ne se défendit même pas contre eux, se contentant de continuer à attaquer Fusanori. Jusqu'au dernier coup.

Un samouraï ayant Sayuri pour ancêtre doit partager avec elle sa haîne pour l'Ombre et son inclination pour le Vide. Si ses descendants ne sont pas forcément taciturne, ils préfèrent parler sincèrement et sans langue de bois, préférant trois mots précis à un discours vide de sens.
Ils sont dotés d'une volonté sans faille et d'une présence intimidante. Ils sont intransigeant, parfois méprisant envers toute personne ne respectant pas leur code moral, mais préfère ignorer les pécores plutôt que de les couper en tranche. Ils ne s'abaissent même pas à la colère.


NB : je viens de réaliser que mes deux persos préférés sont mort sous les coups de Fusanori... (sic)
Revenir en haut Aller en bas
Maiko
Daimyo


Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Magie des Ancêtres   Lun 14 Déc - 23:27

Bon, j'ai préparé celui de Saru Saya , mais c'est vraiment trop long, Black va me tuer :p
Revenir en haut Aller en bas
Padaw
Shogun
avatar

Nombre de messages : 443
Age : 35
Localisation : Nigéria - France
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: Magie des Ancêtres   Lun 14 Déc - 23:33

non Black est beaucoup plus subtil. Il se contentera de te faire subir mille tourments

mais je digresse. Vas-y poste le. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Tralkal
Samouraï
avatar

Nombre de messages : 82
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: Magie des Ancêtres   Mer 16 Déc - 1:47

Karasu Yasu

La vie de Yasu en temps qu'hitokiri débuta en assurant la protection de Natsumi, membre de la Junsa Shurabe et qui en devint par la suite responsable. Cette relation d'abord d'ordre hiérarchique se transforma en une relation sempaï/kohaï qui évolua très rapidement en une amitié profonde, sans doute aidée par les épreuves et missions passées ensemble dont la recherche de la nouvelle incarnation de l'Empereur. Nul doute que Natsumi fut la maître à penser de Yasu de son vivant...

La samouraï mena de nombreux combats pour une hitokiri Karasu, participant au nettoyage de Kyuden Kitsune lors de son invasion, affrontant les samouraïs Torayama dans les plaines afin de retrouver son honneur bafoué par un assassinat mené par un jeune samouraï de son clan, protégeant shiro Banken des hordes de bakémonos qui y déferlèrent avant l'érection du grand Mur, menant ses troupes au péril de sa vie pour sauver d'illustres guerriers Torayama puis pour tenir la zone d'où les bakémonos déferlaient sur les terres centrales, gérant les forces présentes sur place qui protégèrent l'Empire jusqu'à ce que le shogun noir Fusanori n'arrive à la tête de ses troupes.

Senseï du dojo Karasu pendant un temps, elle forma de nombreux samouraïs Karasu avec sévérité, mais justesse. A cette époque, on lui connaissait un unique élève attitré nommé Kagetoki qui s'illustra rapidement auprès de ses pairs. Quelques années plus tard, une autre hitokiri devint son élève. Cependant, la jeune samouraï-ko nommée Kaori ne bénéficiera pas longtemps de son enseignement...

Après que le karo Karasu Kazegawa mouru suite à un duel avec un kami, Yasu, alors shûno, fit face à cette perte tragique. Pour elle, il représentait l'amour, pour elle, il représentait son futur... Mais plutôt que de s'enfoncer dans la tristesse, elle décida de poursuivre sa tâche d'assistance du shogun pour mieux protéger l'Empire des avancées de l'Ombre. Elle passa donc les épreuves de sélection et devint, par la force de sa volonté, la première Kenshijin de l'histoire. Peu de temps après, le shogun, Shunbin, fit d'elle son bras droit, tâche dont elle s'acquitta au mieux en prenant à son actif certaines questions d'ordre militaire ainsi que la gestion des samouraïs Karasu.

Après de nombreux duels dans se jeunesse pour défendre son clan, l'honneur des artisans avec qui elle entretenait de très bons rapports, notamment avec leur aïeul Koetsu pour qui elle avait une grande tendresse, et le sien, son accession au titre de Kenshijin et de karo la rendit plus mesurée. Consciente de ses responsabilités, elle tourna son talent en une force vouée à éviter l'enveniment de situation, vouée à améliorer la stabilité et emmener la paix dans l'Empire. C'est sans doute pour cette raison qu'elle eu la primeur d'être nommée Yokozuna, championne impériale, marque de reconnaissance et de confiance répétée du shogun à son égard.

Respectée pour sa grande détermination et sa ligne de conduite irréprochable, elle attira même l'attention du daimyo et alors Chokumei Torayama Tsukiro qui lui proposa de devenir son épouse.

Le mariage n'aura pas le temps d'être célébré. Elle mourra en effet peu de temps après, à l'âge de 39 ans, de la main de la daimyo Seigikami Tomoe.

-------------------------------

Yasu représente la détermination à toute épreuve nécessaire à tout futur duelliste. Intransigeante avec elle-même et avec les autres, c'est aussi une ancêtre sachant faire preuve de bienveillance. Elle est également très tatillonne sur l'honneur qui se doit d'être irréprochable et sur l'utilisation du duel iaïjutsu qui se doit d'être utilisé avec justesse et parcimonie.
Revenir en haut Aller en bas
Silverthorn
Daimyo
avatar

Nombre de messages : 195
Date d'inscription : 13/03/2008

MessageSujet: Re: Magie des Ancêtres   Jeu 17 Déc - 22:00

Yachu Machiba, kyushika de la lignée Karasu, shuno de clan.



En perpétuelle quête de la signification de l’Honneur (avec un grand H), Machiba était un jeune homme prenant ses missions à cœur.

Souvent en voyage, que ce soit en tant que yojimbo de la Dame de clan ou émissaire auprès d’un autre clan, on lui a reproché de donner l’image d’un officier lointain et peu proche de ses frères. Ceux ayant fais l’effort de le fréquenter ont cependant appris qu’il s’agissait d’un jeune homme amical, ne demandant jamais à un autre plus que ce qu’il s’imposait à lui-même.


Yojimbo efficace et tacticien correct, il se laissait rarement emporter par ses émotions, préférant en général analyser les situations avant d’agir et faisant (presque) toujours passer le bien de son clan avant son orgueil et ses envies.


C’est lui qui avait engagé l’honneur de son clan concernant la protection de l’Empereur Phénix. Ayant échoué dans cette tache, il a demandé le seppuku, qui lui a été refusé, et a donc engagé entièrement son honneur afin de réparer ce qu’il estimais être son erreur. Il est mort quelques temps après, lors de la bataille de Shiro Keikai, laissant cette dette derrière lui sans jamais pouvoir, à son sens, complètement la rembourser.


On murmure qu’avant cette bataille, il a rendu visite à sa famille comme s’il savait qu’il ne les reverrait plus, et les a chargé de racheter son honneur si jamais il ne revenait pas.

En tant qu'ancêtre Yachu, il privilégiera ceux qui ont la mentalité de son clan: solide, obstiné et ne reculant pas face à l'adversité.
Revenir en haut Aller en bas
Silverthorn
Daimyo
avatar

Nombre de messages : 195
Date d'inscription : 13/03/2008

MessageSujet: Re: Magie des Ancêtres   Jeu 17 Déc - 22:01

Kuma Murata, ashigaru de la lignée Kuma, shuno et maître d’arme de son clan.


Fidèle à l’image des ashigarus de son clan. C’est ainsi qu’on aurait pu décrire Murata. Colossal, aimant boire et se battre (pas forcement dans cet ordre), très peu porté sur l’étiquette, il était souvent en première ligne. Des batailles impliquant son clan entre son gempukku et sa mort, il n’en aurais raté qu’une : la reprise de kyuden Kuma. Et encore… il aurait tenté de rejoindre ses frères au sein de la terre des ombres, sans arme et sans armure, afin de leur porter le ravitaillement dont ils manquaient.

Bien que bourru et peu avenant, il était facile d’accès, préférant évaluer les gens par lui-même que de faire confiance à leur réputation. Difficile à mettre en colère, il pouvait cependant se montrer incroyablement rancunier envers quelqu’un qui aurais trahis sa confiance.


Cependant, ayant été éduqué dans la haine de l’Ombre, il estimait que prendre la vie d’un samouraï était aider ses adversaires. Il méprisait donc le duel Iai comme solution aux querelles, préférant d’autres méthodes moins conformes à l’étiquette…


Peu avant sa nomination par Fusanori en tant que shuno et maître d’arme, il se serait lancé dans un concours de chasse avec Yachu Ruri. Celle-ci ayant pris la tête d’un oni-ryu avant de succomber sous les coups du Ryu-no-Oni, il n’a jamais réussi à l’égaler… ni à lui annoncer sa victoire, n’ayant pas eu l’occasion d’aller se recueillir devant ses cendres avant de mourir.

Ne souhaitant croiser Ruri au meido que lorsqu’il pourra poser à ses pieds une récompense digne de sa victoire, il ne trouvera le repos que lorsque l’un de ses descendants aura pris la tête du Ryu-no-Oni… ou d’un serviteur de l’Ombre de puissance équivalente s’ils arrivent trop tard pour le premier.




En tant qu'ancêtre, Murata n’aidera JAMAIS un samouraï lors d’un duel Iai. Il aurait même plutôt tendance à lui mettre des bâtons dans les roues si celui qui l’appelle est celui ayant déclenché le duel What a Face .

Un descendant qui l’invitera pour boire un coup, par contre, aura toutes ses faveurs… tout comme celui qui ira affronter un puissant séide de l’Ombre.
Revenir en haut Aller en bas
moonrider
Samouraï


Nombre de messages : 85
Age : 35
Localisation : Herve, Belgique
Date d'inscription : 25/07/2007

MessageSujet: Re: Magie des Ancêtres   Dim 20 Déc - 16:54

Karasu Natsumi, née Yatagarasu en 376, yoriki, shûno et inquisitrice de la Junsha Shirabe.
Natsumi commença sa vie de samouraï sous les ordres de Yatagarasu Fujiwara. Elle devint, après Yatagarasu Seiryoku, le premier membre de la Junsha Shirabe, l’ordre qui fut recréé un temps pour faire face aux menaces de la magie ancienne et de l’ombre. Elle vécut d’ailleurs toute l’évolution de cet ordre, de sa renaissance à sa seconde fin, en 423, fin qui correspondit avec sa propre disparition en terre des Ombres, alors qu’elle était à la tête de l’organisation.
Toute sa vie, elle servit avec loyauté son clan, ses daiymos, qu’ils se nommèrent Yatagarasu Fujiwara, Karasu Takara, Osamaru Harada ou Karasu Shunbin… mais surtout, elle servit les lois de l’Empire. C’était là qu’allait sa première loyauté. Cela la fit même enquêter sur le compte de Fujiwara lorsqu’il fut suspecté de tromper ses serviteurs. Durant toute son existence, elle veilla à ce que la loi soit respectée, dans tous les cas, et plus spécifiquement, essaya de donne plus de poids à la Junsha Shirabe, essaya de faire comprendre aux maîtres de l’Empire à quel point l’utilisation de ces magies étaient dangereuses.
Elle fut aussi de ceux qui firent tout pour remettre Nihon au pouvoir. C’est elle qui, avec celui qui devint le daimyo des Seigikami, à l’époque appelé Osamaru Hoshi, quadrilla une bonne partie de l’Empire pour retrouver le nouveau né Nihon.
Sa vigilance était rarement trompée, et sa volonté était de fer, mais c’était là aussi son plus grand défaut. Elle était bornée, et jamais elle n’accepta de revenir sur un point de vue. Cela lui joua des tours, puisque ses décisions purent être biaisées par ce fait. Elle n’hésitait pas à trancher un désaccord par un duel, ce qui l’amena à tuer un membre de son clan sur une incompréhension… chose qu’elle comprit lorsqu’elle fut plus vieille.
On dit aussi d’elle qu’elle prenait à cœur d’accueillir les plus jeunes membres du clan, de leur apprendre à s’intégrer dans la vie du clan. C’est d’ailleurs par ce trait de caractère qu’elle se lia d’une amitié profonde avec celle qui était amenée à devenir la karo du shogun Karasu Shunbin, Karasu Yasu.
C’était une femme qui supportait mal l’inaction, et qui supportait tout aussi mal de vieillir. C’était là aussi un de ses défaut, puisque son impatience la menait parfois à mal juger les intentions de ses supérieurs. Toujours, elle voulait voyager, et c’est ce qu’elle fit pendant presque toute sa vie, souvent en ayant à ses côté Karasu Yasu.
Elle voulu une première fois s’ôter la vie quand elle perdit une confrontation mentale avec le Kage no Oni, et qu’il l’obligea à apprendre des connaissances de l’ombre, sans réussir à la corrompre néanmoins. Mais on lui fit comprendre qu’elle pouvait encore servir au clan, ainsi, continua-t-elle à servir. Mais lorsqu’elle apprit que des rumeurs de corruption pesaient sur elle, s’en fut trop. Elle fit ses adieux à son clan, à ceux qui avaient comptés, et partit pour la terre des ombres, afin de mourir en confrontation directe avec son ennemi de toujours, avant que la vieillesse ne lui vole ce qui lui restait de force.
_______________________________
Natsumi est une ancêtre qui ne soutient que ceux pour qui la justice, le respect de la loi est une priorité. Elle apprécie la rigueur d’âme, ceux qui ne sont sévères avec les autres que parce qu’ils sont sévères avec eux-même.
Revenir en haut Aller en bas
Tanaki
Daimyo
avatar

Nombre de messages : 187
Age : 34
Date d'inscription : 01/05/2009

MessageSujet: Re: Magie des Ancêtres   Ven 29 Jan - 17:24

Karasu Kagetoki

Charmeur, beau parleur, généralement avenant et intransigeant dès que l'on parlait d'étiquette, Kagetoki est mort avant d'atteindre la trentaine.
Ses premières aventures débutèrent lorsqu'il se rendit auprès d'Eo pour réclamer le paiment du Yukoku No Katana aux cotés d'un marchand Karasu. Eo ordonna sa mort, mais il parvint à convaincre l'exécutant de l'épargner et à revenir dans ses terres afin de rapporter les évènements à son Daimyo.
Après avoir mené une mission diplomatique puis participé à la défense de Shiro Banken, il devint shuno Karasu.
Il fut envoyé aux quatres coins de l'Empire, mais le fait le plus marquant est sa reprise de commandement lors de la bataille contre le Shogun Noir, après la chute de son karo.
Il devint Shugyosha
Il devint membre de l'ordre du Kyuyaku
Servant les intérêts du Shogun une fois mit au courant d'un complot d'envergure, il s'assura du retour de Kitsune Toshiro à Kyuden Karasu afin que ce dernier y soit jugé.
Il fut Champion du clan Karasu lors du duel qui l'opposait à Seigikami, et le Shogun lui promit le titre de Yokozuna suite à la mort du précédent champion impérial.
Son avenir aurait pu être glorieux lorsque Shunbin le nomma pour assister à la réunion des Daimyo s'il venait à mourir, mais la guerre en décida autrement et après avoir vaincu un adversaire, un second lui infligea une blessure mortelle.

Deux duels victorieux à son actif

Actions d'encadrement et job d'officier :
- Mission diplomatique à Kyuden Saru
- Mission diplomatique à Kyuden Kitsune
- Organisation de l'achat des équipements pour la bataille contre le clan Torayama



L'esprit de Kagetoki vous favorisera si:

-Vous êtes Karasu
-Pratiquant du duel Iaijutsu
-Vous avez plus de 10 en charisme
-Vous défendez la -jolie- veuve (ou pas) et l'orphelin
-Vous allez vous battre à moitié torse nu pour impressionner les demoiselles
-Vous êtes un pro du sourire bright et de la Bogossitude
-Vous portez un pompon et une affection particulière à votre... tachi
-Vous êtes une jolie demoiselle

L'esprit de Kagetoki vous défavorisera si:

-Vous êtes une géomancienne Seigikami
-Vous avez médit sur Karasu Shunbin
-Vous êtes coupable de manquements à l'étiquette
-Vous êtes coupable d'avoir une hygienne personnelle déplorable et un manque de classe catastrophique
-Vous êtes un homme (c'est comme ça)
-Vous avez des dettes


"IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII! Kagetoki-kuuuuuuuuuuuuun!!!"
Revenir en haut Aller en bas
Yann
Shogun
avatar

Nombre de messages : 305
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Magie des Ancêtres   Ven 29 Jan - 18:56

Saru Kyoko

Elle fut probablement l'une des plus discrète obosan de l'histoire du clan Saru, vouant sa vie aux autres. Fort pieuse, elle débuta en tant que yamabushi dévouée corps et âme au Nihon-do. Son évolution alors qu'elle était au service de son sensei et daimyo Saru Satori l'amena à lire l'intégralité des manuscrits de l'Empire, y compris les très interdits carnets de Sakiko. Ses études permirent de finaliser l'oeuvre que Saru Satori n'a pu terminer lui-même: la proposition de réforme du système religieux de l'Empire (le Nihon-Do devenant caduque du simple fait que l'Empereur ne renaîtra pas), basée sur un Kamizen évolué intégrant le Kamizen des origines et le Nihon-Do.

Saru Kyoko se sacrifia entièrement pour cette cause, prenant sur ses épaules systématiquement tous les tords qui auraient pu être imputés sur d'autres, ce qui l'amena à un duel contre Karasu Kara qui ressemblait plus à un seppuku déguisé... seppuku que son daimyo lui avait mainte fois refusé auparavant.

Même sa mort a donc été faite en sorte qu'elle ne blesse ni ne désavoue qui que ce soit, y compris son daimyo.



L'esprit de Kyoko vous favorisera si:

- Vous avez plus de 10 en Kamizen
- Vous avez plus de 10 en Calligraphie
- Vous avez plus de 10 en Méditation
- Vous avez au moins 15 niveaux cumulés de des dettes d'honneur
- Vous ne possédez aucun objet de facture supérieure à "classique"
- Vous ne possédez pas plus de 100 ryos (y compris en banque)
- Vous avez déjà au moins écrit un ouvrage


L'esprit de Kyoko vous défavorisera jamais... car elle préférera prendre sur elle toute votre souffrance et vos erreurs et vous guidera vers la rédemption.
Revenir en haut Aller en bas
Grish
Samouraï
avatar

Nombre de messages : 110
Age : 30
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Magie des Ancêtres   Sam 30 Jan - 1:48

Torayama Koshiro

Né Yona, Koshiro est une montagne de muscle taciturne et renfermé, il parle peu et pèse ses mots. Peu amène, intransigeant, intolérant, ardent défenseur de l'Ordre Céleste de Nihon prônant une philosophie eugéniste, il sera souvent source de conflits avec les samurais d'autres clans.
Ses valeurs principales sont Chuu (loyauté) et Gi (rectitude).


A peine passé son Gempukku, il a participé au tournoi de l'Aurore où il s'est plutôt pas mal démerdé (pour une semaine de jeu) puisqu'il gagne ses 2 épreuves de combat et se débrouille bien en tanka. Il assiste bien sûr à l'arrivée de Suzanoo Wu et des événements qui en découlent.

5 ans plus tard, il combat durant tout l'été sur le front ouest, en terre Seigikami. Il y rencontre Karasu Yasu avec qui il a quelques prises de bec. Il est présent lors du retour de Fusanori et sera le dernier à être en vie face à lui. Il se relève et ramène alors Rensei en arrière, pour se soigner et repartir à l'attaque avec Tsukiro et Inoue. Il participe à la bataille jusqu'à son dénouement.

2 ans s'écoulent, il est témoin lors du procès de Gaisen et assiste à sa mort ainsi qu'au coup de foudre qui balafre le hall.
C'est à cette époque qu'il devient Hatamoto.
C'est également lui qui prévient ses frères pour l'attaque de Kamei par les Sarus et rapporte son témoignage à Rensei, il participe donc grandement à l'altercation avec les Sarus à cette époque.
Il fait ensuite le tour des frontières Torayama à la recherche de bandits puis fini par arriver à Shiro Banken pour voir le dénouement du duel opposant Heihachiro à Kazuyoshi.
Il insulte enfin la lignée de Fusanori en expliquant que le sang et la lignée sont la base de l'ordre céleste et que par conséquent celui de Fusanori est corrompu comme celui de Toshiro, et que leurs descendants le seront aussi car ils ont la même faiblesse. Il déclenche ainsi la guerre qui opposera le clan Torayama au reste de l'Empire et marque son nom dans l'histoire du monde.

Il participe alors à la bataille, se battant avec acharnement. Il abat notamment Kagetobi, shuno Karasu. Il meurt lors du 3 round abattu par des ashigarus qui ne lui laissent aucune chance de se relever.


Bon vous l'aurez compris si vous êtes pas un gros con de "sang pur" essayer pas de l'appeler (Et oui il sera plus utile en combat qu'en diplomatie sauf si vous avez une conception Mitsuotesque de la diplo Twisted Evil ).
Revenir en haut Aller en bas
celarion
Hatamoto
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Magie des Ancêtres   Jeu 4 Fév - 1:50

Karasu Gisei

Personnage récurent des pièces de théâtres, l’Histoire fait de Gisei le plus jeune général impérial que l’Empire ait connu. Samurai prodige, notamment dans le domaine militaire, et aux capacités physiques exceptionnelles il est élevé au rang de shuno seulement trois mois après son gempukku. Un mois après sa nomination, il élabore avec son compère Karasu Kagetoki le plan de bataille pour lutter contre l’attaque imminente du clan Torayama.
Alors qu’aucun samurai ne se dévoue à la tache, le jeune bushi, alors âgé de 15 ans, prend la tête de l’armée et le poste de général impérial puis part s’opposer aux honorables samurais du Tigre.
Pendant la bataille il abat des dizaines de gardes d’élites ainsi que Torayama Bakaro tout en donnant ses ordres au reste de l’armée.
Son ascension prendra fin subitement lorsqu’il sera engagé par Torayama Inoue, champion du clan, luttant jusqu’à son dernier souffle.

Les rapports de témoins déclarent qu’il prédit sa propre mort lorsqu’Inoue l’engagea mais qu’il ne pensa même pas à fuir un seul instant.
Les archivistes de kyuden karasu rapportèrent également qu’il fut le neveu du puissant ronin Manabu.

L’histoire et la littérature populaire décrivent ce jeune guerrier charismatique de deux manières différentes :
Certains le présentent comme un guerrier altruiste faisant passer son devoir avant tout et un fervent partisan d’un Empire plus soudé.
D’autres le dépeignent comme un homme doué d’une ambition rare qui gravit les marches du pouvoir bien trop rapidement et qui ne put se maintenir si haut à son jeune âge.


Traditionnellement il représente le samurai à la vie éphémère mais dont la lueur n’a aucun égal.


Gisei est un ancêtre à l’humour pas toujours très bon, mais à la bonne humeur constante et étant un grand adepte de la philosophie.
Il appuiera souvent ses conseils à l’aide du bushido et de phrases bien tournées en proclamant une loyauté sans faille à son seigneur.
Mais il possède le verbe aiguisé et il pourra critiquer de manière franche la conduite d’un incapable ou d’un lâche.
C’est un fervent partisan de l’excellence par l’apprentissage du monde et de l’ouverture d’esprit. Les personnes obtus ou ne considérant utile qu’un certain domaine se feront réprimander et n’auront aucun conseil du jeune Karasu.
Il soutiendra les personnes ambitieuses qui respectent le code de l’honneur. Il maudira d’autant plus les personnes présentant les qualités inverses.
Il maudira les tyrans qui se font craindre pour être suivi et préfère de loin les personnes qui inspirent l’obéissance.
Par ailleurs il préfère une certaine retenue et la modestie à la vanité et l'arrogance.

Si ses talents dans les domaines martiaux et oratoires étaient grands, Gisei excellait surtout en stratégie militaire et en tactique, compétences qui tracèrent son nom dans l’histoire. Ainsi une personne fascinée par l'art de la guerre bénificiera des faveurs de Gisei si elle respecte les critères énoncés au dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Feanturi
Ronin


Nombre de messages : 26
Age : 33
Localisation : New Delhi
Date d'inscription : 18/03/2009

MessageSujet: Re: Magie des Ancêtres   Sam 3 Avr - 18:01

Kuma Masako

Formee en tant que fusui de l'eau, Masako a passe son gempukku durant la formation de Kumatsune. Durant tout le shogunat de Fusanori, elle a ete discrete et disciplinee. En bonne Kuma, elle s'interesse bien plus a la lutte contre l'Ombre que la politique et autres pertes de temps. Volontaire (completement buttee), elle etudie la voie du Vide et devient Zentsukai lors de la disparition de Fusanori.
Des lors beaucoup plus active dans le clan, elle suggere quantitees d'idees, lit un nombre certains d'ouvrage, partipe a escarmouches et batailles, lourde son daimyo pour attaquer et purifier la terre des ombres.
Toujours dans l'interet du clan, elle s'etonne a voix haute de l'absence totale de vie sociale chez les kumas, a l'exception bien sur de l'humour graveleux des ashigarus. C'est sans doute partant de la qu'elle a fini par mettre la main sur Zaraki, meme si il y a des naifs pour penser que l'idee du mariage est venue d'elle meme au daimyo Kuma.
Des lors elle a ete premiere ligne au cote de son futur epoux, le mariage etant mainte fois repousse par des details comme l'attaque du Shogun noir, la construction du Mur, l'approbation du Shogun... ce dernier detail etant finalement passe a la trappe.
Suite a cet oublie elle passa quelques mois a la cour de Karasu Shunbin ou elle detonne, bien qu'elle s'illustre dans les annales Kuma par une patience exceptionnelle... meme si la rumeur des serviteurs fait etat d'eclat de voix en entretien prive avec le Shogun...
Une fois de retour a Shiro Kuma apres moultes voyages dont un passage flambant au dojo des 5 pics, elle se consacre a terroriser tout ce que le clan Kuma compte de celibataire en age de se marier (bien que Mizuki ai servie de menace), dresser sa kohai et s'occuper de ses 5 gosses. Son caractere ne s'ameliore guere avec l'age, virant de plus en plus mere ourse.
Elle disparait dans des circonstances indeterminees par les voies du Vide a l'age de 45 ans, laissant derriere elle un clan eplore (ou pas) et un mari avec 5 crises d'adolescences a assumer (he he he).



Obstination, resistance, creativite, volonte... Masako l'ancetre favorise ces qualites chez les samurais faisant passer le clan avant tout, dans la lutte contre toutes sortes de danger, l'Ombre, la politique ou le manque de motivation reprodutrice. Quitte a s'arranger un peu avec les faits etles mots.
Chercher une mort heroique et stupide, declencher des duels a la legere, soigner ou proteger quelqu'un en depit de la survie du plus grand nombre... tout cela attirera sa defaveur, qui ne pourra etre regagnee que par de penible corvee comme lire le plus penible des bouquins, ou l'inventaire de tout l'equipement du clan.
Revenir en haut Aller en bas
Lunch
Samouraï


Nombre de messages : 104
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Magie des Ancêtres   Dim 4 Avr - 13:53

Koetsu est né Nezumi, et il est mort Karasu.
Sa vie ne fut que tristesse, pertes et abandon, mais elle ne tenait son salut qu'a une chose : l'espoir. Celui de voir un jour les clans unis, mués par le même désir : la paix, et la victoire sur l'Ombre.

Dès son plus jeune âge, il apprit les bases de la forge, et plus précisément de l'affutage. Comme son père avant lui, et depuis des générations, il serait affuteur de sabres. Il travailla avec acharnement et application à aiguiser les lames pour qu'elles soient les plus tranchantes possibles, les plus étincelantes. Mais un jour, il prit conscience qu'au travers de ses lames il ne faisait que donner la mort. Il était une crapule, peut-être la pire de toutes... combien de vies avait-il ôté de par ses créations ?

C'est donc à l'âge de 40 ans que Koetsu repartit de rien, qu'il voulut tout oublier. Plus jamais il ne forgerait un sabre... ou si peu. Kanjiro-sama, son maître, lui dira un jour que c'était gâcher son talent... il ne savait pas, il ne pouvait pas comprendre...
Koetsu préférait se destiner à la calligraphie, à l'Art raffiné du tissu, à la gravure du bois, aux ciselures du métal ou à la beauté éclatante des bijoux. C'était là son avenir.

Mais peu de temps après avoir pris ce tournant, un autre moment décisif fit basculer sa vie : l'effondrement de la montagne Nezumi, le réveil du volcan.
Il parvint à s'en sortir, accompagné d'une poignée de personnes. Mais il y perdit tant... son clan, son daimyo Kazuto-sama, et sa femme... il n'avais pas eu de descendance, et à ce moment là il perdait aussi celle qu'il aimait plus que tout.

Recueilli par les Karasus, Koetsu leur fut alors à jamais redevable. Et les trente années qui suivirent leur fut entièrement dévouée. Au départ l'assistant de Kanjiro-sama à Shiro Banken, il en prit les responsabilité à la disparition de celui-ci... un nouveau coup dur, qui lui laissera à jamais un goût amer et une profonde tristesse... intarissable.
Il vit disparaître peu à peu, les années passant, toutes les personnes qu'il avait appris à apprécier... Kanjiro-sama en premier, puis Yasu-sama aussi...
Il participa à tellement de bûchers qu'il ne pouvait les compter. Il espérait que son savoir, qu'il avait légué à ses shokunins et transcrit à la grande bibliothèque impériale pourrait un jour permettre à ses amis de repousser l'Ombre... le sabre céleste était son but final, mais il n'avait pas su le concrétiser. Ce n'était pas à lui de le faire, mais jusqu'à son dernier souffle, et même au-delà, il voulait croire en l'espoir.
Revenir en haut Aller en bas
http://bendis.uldosphere.org
Lunch
Samouraï


Nombre de messages : 104
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Magie des Ancêtres   Dim 4 Avr - 14:03

J'ai oublié de préciser les bienfaits potentiels de Koetsu :
- bienveillance
- amour
- entraide
- pureté
- sagesse
- artisanat
- espoir
Il n'aidera jamais quelqu'un qui souhaite ôter la vie d'un autre. Son unique but est de la préserver.
Revenir en haut Aller en bas
http://bendis.uldosphere.org
Fusa
Samouraï


Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Magie des Ancêtres   Dim 4 Avr - 23:21

Kuma Fusanori, what else? sunny

Non sérieusement j'écris sa vie ou pas?
Revenir en haut Aller en bas
lostoroth
Daimyo


Nombre de messages : 191
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: Re: Magie des Ancêtres   Dim 4 Avr - 23:51

Vas-y, fais toi plaisir Wink

(faudra que j'y passe aussi d'ailleurs)
Revenir en haut Aller en bas
Yuki
Shogun
avatar

Nombre de messages : 449
Age : 30
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Magie des Ancêtres   Mer 7 Avr - 11:30

Fais-nous rêver, monseigneur ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
la filasse
Daimyo
avatar

Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 07/03/2008

MessageSujet: Re: Magie des Ancêtres   Mar 20 Avr - 14:19

Kuma Emiko.

(On va pas détailler toute l’histoire d’Emiko parce que j’aurais vraiment pas le temps pour vous écrire le tome 2 et 3 avant ce soir… éhéhéhé. On va faire dans le rapide et je saute les chapitres « inrévélables » )

Seule Senku du clan à l’époque, Emiko prend ses premiers ordres sous l’ère Fusanori et Eo.
Elle se lie très rapidement d’amitié avec son premier commandant, Zaraki.
Une bataille couve et les Torayama ont levé une armée. Repérage et mise en état d’alerte. Zaraki passant sa fureur sur la tête d’un Higuma (qui l’avait bien cherché), Emiko se promet ne pas céder à la haine et de tenter de comprendre l’autre avant de laisser court à sa fureur. Cette première expérience de la mort la choque, mais elle couvre son chef de patrouille. Elle aimait bien la droiture de ce futur Daimyo.
Depuis ce jour, elle choisit de le suivre.
Une bataille du mont solitaire, la récupération de Kyuden Kuma, les choses se précipitent.
Une patrouille qui se passe très mal, la marque profondément, pourtant elle s’affirme en tant que Senku. Une vision à grande échelle est la clé. Elle entreprend de cartographier l’ensemble de l’empire. Ce qu’elle fait admirablement bien.
Eo disparait. Elle n’y était pas étrangère, mais fermer les yeux si c’est parfois douloureux, c’est surtout par moment nécessaire. Et la survie d’idéaux et par extension de l’ours, nécessaire. Son honneur en pris un coup, mais cette leçon durement apprise sonne comme l’avènement d’une nouvelle ère pour elle. Le duelliste Karasu repart donc en vie, Zaraki n’est pas fustigé publiquement et Eo meurt de la main de Masakage. La clan de l’ours revit.

Elle parvient in-extrémiste à prévenir le Kyuden le sauvant ainsi d’une destruction certaine, la horde attaque. Elle lutte au coté d’une poignée de Kuma contre la horde de Bakémono. Combattre, souffrir et mourir auprès de ses frères et sœurs d’arme. Gosaburo, Masako, Kotetsu, Murata et Emiko seront liés par le sang versé, par une fierté de lutter jusqu’à son dernier souffle face à l’adversité. Ces liens resteront à jamais.

Fusanori disparait laissant le clan Kuma léthargique et mal en point. Il faudra donc se reconstruire avant de bâtir.
Grâce à Ryo son mari et à sa formation d’éclaireur, elle parvient à sauver Zaraki, Iraki, le ronin dont on ne doit pas prononcer le nom et une poignée de guerriers, pourtant Murata et Kotetsu tombent pour ne pas se relever.

La reconstruction passe par l’apprentissage. Le clan Kuma avait besoin d’une terrible force de frappe. Fort d’un charisme peu commun, elle commença à comprendre les mécanismes du commerce. Zaraki décida, la Senku devint Akyudo. Elle devient rapidement l’incontournable du clan, Emiko la gestionnaire, Emiko la responsable des achats.
Elle forma donc ses élèves pour la relève et les laissèrent prendre leur place qui leur revenaient de droit, la tâche de marchande allait surement la monopoliser.
Petit à petit, elle constitua un très large réseau, elle fournit par exemple le clan Karasu en armure de qualité, veillant toujours à se rendre disponible et à donner sans compter.
Cela lui value de très nombreuses amitiés ou en tout cas du respect de la part de nombreuses sommités. Shogun, chef de clan, karo, shuno, spécialiste artisans, marchands, guerriers, samouraïs du rang. Veillant à user très peu de son charisme maintenant légendaire, à des fins politiques. Elle restait sur le terrain, les mains dans la merde comme on dit. Elle mettait son charisme en avant et formait les troupes Kuma pour les rendre vaillante et résistante comme elle entre deux missions.

Elle approvisionna les forges de Shiro Banken pour des années et des années.
On ne compte plus les achats qu’elle faisait pour le compte des uns et des autres à prix coûtant, masque, armures, armes, cadeaux de mariage. Elle ne réclamait aucun dû, ne proposait que son aide et mettait à disposition ses talents pour le bien de l’empire avec un grand E.
Elle liait les clans, apaisait les tensions, veillait à toujours être polie ( et pour une Kuma, c’était pas franchement évident…) . Une guerrière, éclaireur, diplomate, marchande…

Elle se proposa pour alimenter les forges Torayama comme elle l’avait fait pour les Karasu.
Mais le destin choisit pour elle. Elle ne mourrait pas sur un champs de bataille à combattre la horde.

AUTOSPOIL ( je ne peux rien révéler )
Elle mourût ...
Respectant ainsi l’honneur et la voie du samouraï. Zaraki aurait été fier malgré tout.
AUTOSPOIL ( je ne peux rien révéler )

Responsable éclaireurs, cartographe, intendant en chef de l’armée Kuma, émissaire de luxe, femme du Karo Ryo-sama.
Cette émotivité non contrôlée liée surement à un altruisme maladif avec ses proches faisait d’elle quelqu’un de franc et d’attachant. Mais surtout une personne à protéger d’elle-même. Zaraki le savait et elle savait qu’il devait bien l’aimer pour la protéger ainsi. Elle n’aura donc jamais un poste d’officier, bien qu’elle en avait globalement le status. Elle était aimée et respectée de ces pairs et veillait à toujours, toujours prendre soin des chefs de clan comme de l’ashigaru qui allait mettre sa vie en péril pour le bien de l’empire.

Charisme, Résistance, don de soi, opiniâtreté, tolérance et empathie.
Revenir en haut Aller en bas
Fusa
Samouraï


Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Magie des Ancêtres   Sam 1 Mai - 21:32

Kuma Fusanori (partie 1/3)

Fusanori, jeune sortant de son gempukku il suit les ordres de ses supérieurs à la lettre, ce qu'il lui vaut d'être nommé shuno après quelques années. Cette nomination le surprend, mais il accepte et essaye de s'en montrer digne même s'il a du mal à donner des ordres à ceux qui ont passés leur gempukku en même temps que lui.

La vie lui semble belle à cette époque, bien sur le daimyo Kaneda de l'époque n'est pas des plus coulant, mais on n'en attend pas moins du daimyo du clan qui protège l'empire de la terre des ombres. Fusanori pense qu'il restera longtemps shuno, sous les ordres de Kohé-sama et de Kaneda-sama et que le monde est juste et les samouraïs loyaux, une bataille va bouleverser toutes ces idées reçues.

Revenant du nord, il croisa Kohé-sama, celui ci était fébrile alors que Fusanori l'avait toujours connu zen, celui ci lui appris qu'une patrouille avait découvert un oni ryu qui c'était avancé dans les terres de l'empire sur les ruines de Kyuden Yachu et qu'il avait pour mission de rassembler tous les samouraïs de l'empire pour battre ce fléau! Fusanori arriva sur place au pas de course prêt à en découdre, déjà beaucoups de samouraïs étaient présents et Kaneda menait tout ce beau monde, 2 jours après quand Kaneda en eu marre de patienter pour attendre les retardataires il se lança dans l'attaque de la créature, en donnant l'ordre d'attaquer les créatures de notre niveau, malheureusement les créatures étaient bien plus féroces que les quelques maraudeurs bakemonos croisés lors des patrouilles.

Même si les samouraïs étaient bien en place face aux créatures ce fut une véritable boucherie, Fusanori encore inexpérimenté n'arrivait que trop rarement à touché un shikome, contrairement à la shuno Asami qui elle semblait plus chanceuse, à force de coups de shikomes, Fusanori s'écroula sur le sol du champs de bataille, après quelques temps Asami le transporta là où elle croyait que se trouvait les bases arrières où se trouvaient les fusuis et leurs soins réparateurs, mais elle se trompa lamentablement et l'amena dans un endroit désert, elle revint sur ses pas elle aussi en mauvais état et passant par le champs de bataille elle laissa Fusanori agonisant sur le champs de bataille, il dû alors ramper jusqu'aux bases arrières seul, mais un shikome le poursuivit et le laissa pour mort près des bases arrières.

Quand il pu enfin se lever pour retourner au combat il vit que son daimyo et son karo étaient morts, car les fusuis en pleurs s'acharnaient à leur prodiguer des soins en vain. Ce fut un énorme choc pour Fusanori qui avait perdu là ses 2 mentors, seul restait le maître d'arme Kuma Kenshiro dans la bataille, Asami et lui étaient donc les plus hauts gradés Kuma sur le champs de bataille, Soeki l'autre shuno kuma étant absent de cette bataille, ils donnèrent alors des ordres même si Fusanori n'avait plus confiance en Asami c'était la guerre et il fallait mobilisé les troupes, ceci fait ils retournèrent tous dans la bataille aidés par l'arrivée de grands guerriers Yatagarasu tels Kazan.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Magie des Ancêtres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Magie des Ancêtres
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pascal Le Corre, "la magie du déchiffrage"
» Magie de Noël
» 'La Magie est de retour' 100% FUNK Français (Février 2008)
» La magie de la Funk ..!
» DVD - La magie des années 60

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel de SoleilRouge :: LES FORUMS GENERAUX :: PAPOTAGES DIVERS-
Sauter vers: