Le forum officiel de SoleilRouge

Bienvenue sur le forum officiel du jeu.
 
Revenir au jeuRevenir au jeu  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Réponse

Aller en bas 
AuteurMessage
Buburak
Hatamoto


Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: La Réponse   Lun 13 Juil - 19:41

Certaines histoires sont colportées par les heimins qui œuvrent dans le nord de l’empire. On porte généralement assez peu de crédit à ces légendes de paysans, mais elles s’avèrent souvent être de sympathique contes, agréables à entendre quand ils sont narrés par un orateur talentueux. La légende dite de la Réponse fait partie de celles que l’on peut entendre aux alentours des montagnes, non loin de là ou quelques années auparavant se dressait Kyuden Yurei, la citadelle spectrale.




C’est durant la première année du règne du shogun Yatagarasu Fujiwara que naquit cet enfant, mais sa véritable naissance eut lieu en l’an 398.

Seuls quelques serviteurs faisaient encore des rondes dans le kyuden vidé de ses troupes. Le jeune enfant avait déjà reçu l’enseignement aux arts de la guerre comme le devait tout samurai digne de ce nom. Mais ce jour là les sensei n’étaient pas au dojo. Seuls quelques heimin à la mine apeurée croisaient sa route.

C’est en allant à leur recherche qu’il constata qu’aucun samurai n’était encore dans les murs, et qu’il perçu les bruits qui provenaient de l’extérieur du kyuden. Pour la première fois ce sentiment étrange fit son apparition, lui indiquant que quelque chose d’important allait se produire. Rien de rationnel, mais il sut d’instinct par quelle porte s’engouffrer, et par quel escalier monter.

Il monta à toute allure dans la tour de garde, et fut le témoin d’un spectacle exceptionnel.

Il vit l’armée Torayama se déployer sous l'étendard de son seigneur Torayama Kaito, faisant face à l’intégralité des hommes d’armes de l’empire. Il les vit se battre et s’écrouler un à un sous le nombre. Et surtout, il vit leur détermination sans faille du début à la fin. Un détachement qu’il n’aurait pas cru humainement possible.

Il n’avait pas encore passé l’âge de son gempukku, mais sa vie d’enfant s’arrêta à la seconde ou il fut témoin de la bravoure des plus féroces guerriers de l’empire.

C’est à partir de ce jour qu’il sut parfois d’instinct prédire les réactions des gens, anticiper leurs actions autant que leurs pensées.

C’est également à partir de ce jour qu’il se mit à poser de nombreuses questions à ses senseis. Des questions que n’aurait pas dû se poser un enfant de cet âge. Pratiquement toutes ces questions trouvèrent une réponse.

Sauf une seule. Cette terrible question à laquelle aucun sensei n’avait pu répondre, le hantait toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Buburak
Hatamoto


Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: La Réponse   Mar 14 Juil - 18:08

Le jeune homme avait toujours été aussi paisible que la rivière. Depuis la bataille de Kyuden Torayama, son entourage le trouvait insouciant. Non pas comme les autres bushis du clan, bouillonnants et agités par leur feu intérieur, mais plutôt résigné.

L’étreinte se resserrait sur le bokken. Les deux jeunes samurais se faisaient face. La voix déterminée de son adversaire résonna dans le dojo.

« Technique Torayama-ryu, Torayama Shohei. Urakami-san, sois prêt…mairu ! »

A peine son camarade d’entrainement avait-il esquissé son geste que le bokken d’Urakami l’avait frappé. Les deux attaques furent simultanées. Ou plutôt, la contre attaque était partie avec un temps d’avance.

Dans ce premier affrontement de sa vie de bushi, Urakami pu percevoir dans la détermination et la férocité de son adversaire, la réponse à de nombreuses questions. Ce qu’on lui avait appris sur le bushido ne se limitait plus à une simple théorie.

Mais cette terrible question à laquelle aucun bushi de son clan n’avait pu répondre, le hantait toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Buburak
Hatamoto


Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: La Réponse   Mer 15 Juil - 21:27

Le tout jeune bushi avait mené son premier combat contre les terrifiants Yureis. Il avait perdu son premier compagnon d’armes. Torayama Jubei était mort. Torayama Dosan, le frère jumeau du défunt s’était battu avec une incomparable vigueur en compagnie d’Urakami. Mais l’ombre de la mort avait également plané sur eux deux pendant de nombreuses heures.

Le combat s’intensifiait, tandis que les deux jeunes bushis faisaient face à un adversaire résolument plus puissant qu’eux.

Le sabre du Yurei refletta la lueur de la lune alors qu’il s’élevait, prêt à frapper. Durant un instant, Urakami sentit à nouveau ce pressentiment, comme une voix qui lui murmurait à l’oreille.

Calmement, il fit un pas sur sa droite, un instant avant que le sabre spectral ne vienne cisailler le sol à l’endroit ou il se trouvait une seconde plus tôt. Il avait obtenu un instant de répit supplémentaire, quelques secondes de plus avant la prochaine attaque. Il savait qu’il aurait du périr tout comme Jubei ce jour là. Mais quelque chose l’en avait empêché.

Ce jour ci, dans la tristesse de la perte de son compagnon d’armes, il prit la pleine conscience de son don de clairvoyance, et obtint par là même des réponses à de très nombreuses questions.

Mais cette terrible question, à laquelle aucune perte tragique n’avait pu répondre, le hantait toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Buburak
Hatamoto


Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: La Réponse   Jeu 16 Juil - 21:38

Cette terrible sensation, celle qui lui annonçait les évènements à venir, était revenue au moment ou l’armée Torayama se mettait en marche en direction du temple des quatre vents dévoré par les flammes. Encore qu’il n’eut pas besoin de don de clairvoyance pour prédire que le sang allait couler à flots.

Mais il avait déjà la réponse à cette question, et savait que ce jour serait grand, même s’il devait être le dernier. A ses cotés, les plus fines lames de l’empire avançaient comme un seul homme, plus décidés que jamais à livrer un combat sans merci.

La sorcière était là. Sakiko no Yurei dans toute sa splendeur démoniaque à la tête d’une armée de plus d’un millier de Yureis.

Non loin de lui se tenait l’un des plus grands guerriers ayant foulé cette terre depuis Torayama lui-même. Mitsuoto tenait fièrement le nobori de guerre apporté juste avant la bataille par son shuno Munemori, galvanisant ses troupes par sa simple présence. Les plus prestigieux sabres de l’empire frappaient sans relâche les ombres de leurs ancêtres damnés par la magie impure de Sakiko. Mais par delà la mort, ils étaient les plus redoutables adversaires.

L’enthousiasme des jeunes guerriers du clan fut sérieusement mis à mal lorsque les bushi commencèrent à s’écrouler un à un sous les coups des spectres. Le gigantesque Dosan fut lui-même terrassé par les énergies maléfiques du dragon de l’Ombre invoqué par Sakiko. Bien qu’emportant avec lui plusieurs ennemis, il s’écroula pour la dernière fois.

Puis se fut au tour de Mitsuoto de s’effondrer, frappé par d’innombrables spectres.

Les Yurei se regroupaient tandis que le Jotaro no dabutai, unité d’ashigarus dirigés par le daimyo avant qu'il ne tombât, entamait un repli. Urakami accouru dans la direction des soldats. Ivre de rage il ordonna aux hommes de le suivre en première ligne et chargea à leurs cotés invoquant le nom de l’empereur et de son daimyo, alors que déjà l’armée des spectres accourrait pour un nouveau choc. Une ultime tentative désespérée... seule une poignée de vaillants samurais étaient encore en état de combattre.

Une dernière image, celle de dizaines d'ennemis autour de lui.
Un dernier son, celui des hurlements d'un soldat achevé par un Yurei.
Une violente douleur, son corps est disloqué.


Mais... ce n'était pas encore l'heure de terminer l'histoire.
Le véritable ascète ne prend pas le temps de mourir avant d'avoir accompli sa quête, et d'avoir obtenu les réponses à ses questions.

Il se réveilla quelques heures plus tard… surpris d'être toujours en vie. La bataille avait été gagnée, et malgré la douleur de la perte de ses compagnons, le bushi avait la satisfaction d’avoir accompli son devoir sous la bannière de son clan.

Mais cette terrible question à laquelle aucune bataille n’avait pu répondre, le hantait toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Buburak
Hatamoto


Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: La Réponse   Lun 20 Juil - 0:16

Tous le savaient, il s’agissait sans doute de leur dernier acte de bravoure.

Ils avaient pénétré dans Kyuden Yurei. Ils se trouvaient maintenant aux portes des enfers.

Les combats s’enchainaient, l’un après l’autre, face aux rangées de spectres innombrables. Plus il était terrassé d’ennemis, et plus il en arrivait face à eux. Trop nombreuses furent les prouesses martiales accomplies pour que l’on puisse les dénombrer ici.

Nombreuses furent également les fourberies mises en œuvre par la sombre sorcière pour ralentir les samurais. Mais les combattants de Mitsuoto purent se retrouver dans les geôles, et libérer le prisonnier, sans connaître sa véritable identité.

C’est à l’instant où ils réalisèrent sa nature que le kami leur apparut, laissant les samurais assommés par cette rencontre inattendue.

Il accepta de guider leurs ancêtres vers Tengoku, et de lever la malédiction qui pesait sur eux. Il leur dit également qu’il était prêt à répondre aux questions qui étaient les leurs.

Ce terrible sentiment était de retour dans le cœur d’Urakami lui annonçant que son destin était à l’œuvre. Possédé par cette force, il savait donc parfaitement qu’il touchait au but. Il savait qu’il courrait un grand risque à prononcer ces mots. Cette question qui le hantait depuis toujours… son destin était ici… tout effort, toute résistance était vouée à l’échec. Il devait poser cette question, et dans quelques secondes, il obtiendrait la réponse.

Les formules de politesse sortirent machinalement de sa bouche, pour enfin se libérer de cette obsession par les seuls mots qui importaient.

« …Genma-Kami, quelle est la voie de l’illumination ? »

Un instant qui lui sembla durer une éternité s’écoula après la question du jeune samurai…


… et le Kami répondit.




Ainsi prend fin la geste de la Réponse.

Sakiko no Yurei était morte.

Tandis que la forteresse spectrale s’effondrait, les samurais de Mitsuoto victorieux durent résister à l’appel des voix de leurs glorieux Ancêtres qui les invitaient à les rejoindre en paix dans l’au delà.
L’histoire ne dit pas quel secret fut transmis par le Kami. Mais Torayama Urakami partit au loin, rejoindre les anciens seigneurs de son clan sur les blanches terres de Tengoku le cœur léger.

Il avait obtenu la dernière des réponses. Sa quête était achevée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Réponse   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Réponse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jeu] Histoire à choix de réponse (prise 2)
» Je cherche un réponse à ma question .
» Réponse d'examen
» Dans ton cul ou dans mon cul ?
» Quizz cinéma

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel de SoleilRouge :: LES FORUMS GENERAUX :: LES CHRONIQUES-
Sauter vers: