Le forum officiel de SoleilRouge

Bienvenue sur le forum officiel du jeu.
 
Revenir au jeuRevenir au jeu  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Flammes

Aller en bas 
AuteurMessage
Lumina
Kami du Flood
avatar

Nombre de messages : 864
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Flammes   Dim 26 Avr - 22:03

Akiko marchait d'un pas rapide vers Kyuden Seigikami, saluant au passage ses frères de clan croisés en chemin, se contenant de quelques mots avant de poursuivre sa route, sans s'attarder.

On lui avait parlé de la cité du Loup, attaquée par un Oni accompagné de plusieurs Bakémonos, on l'avait avertie que son Karo était en route pour leur prêter main-forte, et elle se dépêchait de le rejoindre. Face à un tel adversaire, sa présence serait sans nulle doute utile, voire nécessaire. Elle avait fait prévenir Tsunaka de la situation et espérait que la fusui Karasu déciderait de les rejoindre.

La tenkai n'aimait pas particulièrement le clan Seigikami. Trop peu de samourais lui avaient fait une bonne impression, pas assez pour compenser les actes de trop nombreux autres.. Trahison, lacheté, autant de comportement qui ternissaient l'image qu'elle aurait pu avoir de ce clan, sans même parler de Justice. Elle serra les poings tout en repensant à la conception de la justice de l'une d'entre elle, il y a bien des années, sentant la colère toujours aussi vive, même si longtemps après.
Non, décidément, elle n'aimait guère le clan Seigikami.

Mais qu'importait son avis sur ce clan, en cet instant ? Ce n'était pas ce qui comptait, la lutte contre l'Ombre primait, et comme ils avaient affronté Sakiko No Yurei et ses armées malgré la dégradation des relations avec le clan Saru pour défendre les terres du clan du Singe, prêter main-forte au clan Seigikami s'imposait.
Une pensée surtout lui venait à l'esprit : celle du sacrifice de deux samourais Seigikami, Benkei et Senji, qui firent face, à la même époque, aux armées de Yurei qui tentaient d'attaquer Kyuden Torayama, mourant pour défendre la cité.

Il était temps d'agir de même en retour.
Revenir en haut Aller en bas
Lumina
Kami du Flood
avatar

Nombre de messages : 864
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Flammes   Lun 27 Avr - 19:35

Akiko avait finalement rejoint les quelques samourais qui se trouvaient au poste frontière. L'attente avait beau ne s'annoncer que brève, elle lui apparaissait bien trop longue et difficilement supportable, lorsqu'elle songeait aux samourais qui mourraient peut-être pendant ce temps-là.
Les discussions stratégiques lui paraissaient futiles. Ils n'étaient après tout qu'une poignée de samourai agissant dans l'urgence, il n'était plus temps d'établir des plans précis et méthodiques qui, face à une situation dont ils ignoraient bien trop d'éléments, risquaient de toute façon de ne servir à rien.
Elle retint une grimace en constatant que même simplement s'assurer que les fusuis seraient protégées risquait de s'avérer délicat et finit par déclarer qu'il faudrait peut-être s'en passer. Chaque lame risquait de compter.

La fougue des jeunes Torayama faisait plaisir à voir, et elle alla jusqu'à adresser un sourire à Akodo lorsqu'il lui annonça être heureux de voir qu'ils couraient encore une fois tout deux à la rencontre de leur destin.
Tout cela lui évoquait avec nostalgie sa propre jeunesse, ranimait quelques braises d'un enthousiasme disparu.


L'arrivée de Tsuyoi, l'air encore retourné du spectacle auquel il venait d'assister, leur apporta quelques informations bienvenues mais réduisait à néant les chances d'arriver à temps pour prêter main-forte aux guerriers Seigikami, désormais. Le Kyuden pourrait-il encore être sauvé ? Agir devenait de plus en plus urgent.
Quant Saya fit une remarque sur le départ rapide de Teijo, alors qu'ils n'avaient pas fini, de son point de vue, de discuter de stratégie, elle eu une remarque agacée, secouant la tête avec vivacité :

"C'est sur qu'il sera vraiment temps de parler stratégie quand leur kyuden sera détruit, Saya-san."

Puis, face aux interrogations d'un samourai Torayama qui demandait à Tsuyoi s'il comptait aller se réfugier à Shiro Kuhei, elle observa le guerrier qui ressemblait de manière visible à Benkei, et affirma qu'elle était sure qu'il se montrerai digne de ce héros qu'avait été Benkei.
Elle le souhaitait ardemment. L'un des rares samourais de valeur du clan Seigikami méritait mieux que voir quelqu'un de son sang ternir ses hauts faits par un comportement déplorable.


Elle prit un instant pour regarder une dernière fois les Torayama présents, leur souriant, fière de voir leur enthousiasme, leur courage. Fière surtout de voir que Cho et Pimiko étaient là, toutes les deux, n'ayant pas hésité à venir malgré le danger, heureuse devant le comportement de ses élèves.

Puis, estimant qu'il était inutile de parler et refusant de laisser Teijo seul plus longtemps, elle se dirigea vers la cité Seigikami.


Aux portes ne se trouvaient que des corps de samourais effondrés, probablement tant des morts que des vivants, à l'exception de deux samourais encore debout, mais elle ne s'arrêta que le temps d'échanger quelques mots avec eux.
Elle vit passer Tsuyoi, qui la remercia de ses paroles avant de poursuivre vers les bas quartiers, et elle fut heureuse de voir qu'elle ne s'était pas méprise à son sujet.
Akiko poursuivit son chemin. Il n'était pas temps de consacrer des soins à ceux qui étaient tombés en espérant que l'un d'eux se relèverait et reprendrait assez vite ses esprits pour les rejoindre ensuite. Ceux qui allaient combattre en auraient un besoin vital.


Les bas quartiers étaient déserts de toute présence ennemie. Elle rejoignit son Karo et Tsuyoi, demanda quelle était la situation, même si elle se doutait que l'ennemi ne s'était pas gentillement retiré hors de la cité après être arrivé jusqu'ici.

D'autres samourais arrivant, Teijo donna des consignes, annonçant qu'il attaquerait l'Oni afin de laisser le champ libre aux samourais pour se débarrasser des bakémonos, puis lui dit :

"Akiko-san, vous avez toujours interdiction de mourir, bien entendu!"

La samouraiko esquissa un bref sourire devant l'ordre familier, qu'il lui avait donné déjà juste avant que le clan Torayama ne pénètre à l'intérieur de la citadelle spectrale.
D'un autre coté, les Torayama n'étaient pas connus pour leur stricte obéissance aux ordres, et vu ce qui les attendait, celui-ci allait sans doute être difficile à suivre..
Revenir en haut Aller en bas
Lumina
Kami du Flood
avatar

Nombre de messages : 864
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Flammes   Mar 28 Avr - 22:39

En même temps qu'Akodo et Shizuka, Akiko pénétra dans le grand hall de justice, déjà livré aux flammes. Ce qu'elles n'avaient pu dévorer avait été saccagé par la Horde. L'Oni se trouvait là, effrayante créature de lave et de magma, haute silhouette de femme à la beauté étrange. Face à elle, son Karo qui faisait face avec courage malgré les blessures graves dont il souffrait déjà.

La Tenkai n'attendit pas de jauger plus avant la situation. Immédiatement, ses lèvres formèrent une incantation, le feu apaisant ce que le feu avait causé.

Elle porta son regard sur la samouraiko Karasu qui affrontait les nombreux Bakémono présents, et qui semblait s'en sortir remarquablement bien. Jugeant qu'en son état elle se passerait de soin encore un instant, elle reporta son attention sur le combat mené par son Karo. De leur coté, les guerriers passaient à l'attaque et s'en prenaient aux bakémonos qui peinaient visiblement à parer les coups.

Mais l'Oni, voyant intervenir la puissante fusui Torayama, sembla soudain décider qu'il était temps de mettre fin à tout ceci et qu'il lui fallait reprendre l'avantage. Elle frappa.

Akiko écarquilla les yeux en voyant son Karo tomber, et ses mains se crispèrent sur la poignée de son Tachi. Elle allait être la suivante, c'était une certitude. Prête à faire face, elle fit un pas vers la créature, comme dans l'intention d'engager elle-même le combat, mais déjà l'Oni, hystérique, se précipitait sur elle, frappant de ses griffes enflammées.
Elle serra les dents devant la puissance du premier coup, afin de contenir la douleur des profondes blessures qu'avaient ouvertes les griffes de l'Oni, restant pourtant debout face à la créature de l'Ombre alors que celle-ci attaquait à nouveau, avec une rapidité inhumaine.

Quelle sentation étrange... Sentir la cruelle morsure des flammes, elles qui furent tant de fois ses plus fidèles alliées...
Les souvenirs affluent, désordonnés.


Elle se souvient des mots de Kaito, après la victoire sur le Yama no Oni, lorsqu'elle avait soigné les graves blessures de son daimyo.
"Arigato Akiko, la douce chaleur de tes soins est la bienvenue."

Elle revoit Kazan, le guerrier Karasu, tombant, frappé par la succession de boules de feu qu'elle a incantée, dans la bataille qui les opposa au clan Karasu.

Dans le froid vif des montagnes Saru, la chaleur de ses soins ramenant quelques couleurs sur le corps d'un samourai encore inconscient, au milieu de ce qui était, quelques heures auparavant à peine, un champ de bataille.

Les mots d'Akodo, tout récents encore, alors qu'ils faisaient route vers les plaines des batailles.
"Tenkai-sama, la chaleur de vos feux manque à mon corps..."


Les fleurs du jardin zen qui se flétrissent sous l'intense chaleur de son incantation, la terre craquelée, et le rugissement qui traverse les nuages en cet instant ou sa magie se déchaîne, laissant un instant imaginer la présence d'un dragon à la jeune femme encore rêveuse qu'elle était à l'époque.

Les flammes nées de ses mains, alors qu'elle se concentre avec Soyokaze afin de détruire le pentacle protégeant Sakiko No Yurei, unies dans le même effort surhumain.

Un poème cher à son coeur et une dernière image

La flamboyance d'un coucher de soleil, avant que tout ne s'obscurcisse...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Flammes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Flammes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Flamme de Paris
» Estimation Charvel Prédator
» FUME !!!
» Yves Saint-Laurent
» exercices de respiration hérités du chant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel de SoleilRouge :: LES FORUMS GENERAUX :: LES CHRONIQUES-
Sauter vers: